Association et forum Francophone créés le 8 avril 2009 avec Comité de Lecture. Ici, les terres de l’imaginaire sont foulées par des écrivains en herbe, en devenir ! Ici, la langue française parle le fantastique ! Ici ! Votre œuvre sera lue, évaluée.
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Samantha Bailly : Au-delà de l'Oraison (T1 : la Langue du Silence)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selsynn
Auteur Illusionniste
Auteur Illusionniste
avatar

Féminin Messages : 416
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 29
Localisation : Là où l'imagination me porte

MessageSujet: Samantha Bailly : Au-delà de l'Oraison (T1 : la Langue du Silence)   Mar 6 Oct 2009 - 9:42

Bonjour,

J'en ai déjà parlé un peu avant, au saloon, pendant que je le lisais, mais je reviens vous parler de la langue du Silence, Tome 1 de Au-delà de l'Oraison de Samantha Bailly, jeune auteure française.

Tout d'abord, si vous voulez aller visiter par vous même
-> Lien vers l'éditeur (Mille Saisons) http://www.millesaisons.fr/2009/04/10/la-langue-du-silence-bientot-disponible/
-> Lien vers le site de Samantha Bailly http://www.samantha-bailly.com/?page=presentation

Il s'agit d'un dypique (2 tomes) et le second est prévu en 2010.

L'histoire générale :

Laissez vous transporter vers le monde de l'Oraison, au cotés de Noony et d'Aileen.
Noony, jeune fille très prude aime les livres plus que les hommes, mais quand sont pèere accepte, pour relever les finances de la ville, d'accepter la guerre de l'Astracan, contre les terres impies, elle se révolte.
Aileen, elle, ne comprend pas toute cette indifférence autour de la mort de sa soeur, dans cette zone encore en *friche* à la Civilisation de l'Astracan. Bien décidée à avoir le coeur net sur les agissements des Clans (ceux qui sont sensé avoir assassinés sa jeune soeur de 13 ans) elle s'enfonce dans une enquête qui va lui faire découvrir bien des aspects politiques, et même d'anciens souvenirs de familles vont resurgir, pleins d'amertume.

Les deux soeurs (aurais-je oublié de préciser qu'il s'agit des deux aînées de Myliane) chacune sur un continent different, loin des sphères de pouvoirs, haïssant toutes deux les atrocités du pouvoirs en place, vont tenter de s'opposer. mais que peuvent deux adolescent contre des hommes corrompus par le pouvoir ?

Maintenant je vais répondre aux questions :
L'immersion au début du récit.
Le récit commence par la mort de Mylianne, on ne peut que être immergée... On ne peut que partager la détresse d'Aileen et son dégoût de la vie.
La tournure des phrases. Le style.
Le style est clair et précis. Les phrases sont efficaces et pas alambiqués.
L'orthographe et la construction grammaticale.
Comme tout livre édité dans une maison d'édition sérieuse, j'ose imaginer. Je n'ai rien repéré qui m'ait choqué.
Comportement (des gens, des choses) rationnel à défaut d'être logique.
Aileen : parfaitement logique; la haine emplit son coer, et ses actions sont parfaitement sensés. Son désarroi et très bien rendu, et si elle fait des actions pas du tout "correcte", c'est du à ce désarroi, d'avoir perdu une soeur, que le monde se soit écroulé en quelques jours....
Noony : un peu plus dur à comprendre. Mais j'aime beaucoup son caractère réservé et plein de peine, toujours. La compagnie d'Alexian et Lorion va devenir un catalyseur pour sa crise d'indépendance.
Alexian : un jeune homme pas très doué, qui rate toute ses tentatives pour prévenir sa terre des dangers qu'elle coure. Il est taciturne, n'aime pas être le sujet d'observation, et méprise grandement Noony. Enfin, c'est ce qu'il dit...
Les autres personnages sont à mon sens aussi logiques, à leur manière, suivant leur droits et leurs espérances.
Le dépaysement et l'atmosphère.
La mort est un bénéfices pour les Marchands d'Etoiles. mais de là à être enthousiaste pour déclarer la guerre, il y a un pas. Un pas de géant.
Manérian Père le franchit avec délectation, sa fille aîné, Noony, recule avec effroi et se lance dans une course contre la montre.
Je trouve que la société des "marchand de morts" est bien rendue (le père est quelqu'un de parfaitement sensé). et l'on sent la fillette qui a toujours v en son père un modèle, qui décide de remmettre en cause ces croyances. Dur d'être une adulte...
Suspens et intérêt.
Qui a tué Mylianne ? Pourquoi ?
Qui est Lorion, le lynx blanc qui accompagne tout le temps Alexian ?
Il semblerait que de nombreux secrets planait autour de la famille Manerian. Pourquoi ? Depuis quand ?
Petit à petit, on apprends juste à peuine pour raviver une étincelle de doute. Et si en fait, Solianne Manerian (la mère des trois filles) savait quelque chose ? Et pourquoi a-t-elle été réduite au silence ?
Phrases tarabiscotées et vocabulaire compliqué.
Rien à signaler de ce coté là, j'ai avalé le livre en quelques temps, je suis rentrée dedans, et je n'ai pplus pu m'en décoller...
Vraisemblance et crédibilité de l'histoire.
Très bon. Les grinchex diront ceux qu'ils veulent... C'est vrai que certains éléments sont un peu "tirés par les cheveux", d'un certain point de vue, mais je trouve que les justifications avancés sont parfaitement crédibles.
Scènes juste décoratives (remplissage).
Je dirais certaiones scène du début, jusqu'à se qu'on se rendent compte qu'elles avaient une fonction parfaitement bien planifié...
Soutien du fond par la forme ( travail et recherches sur les mots)
Rien à signaler, si ce n'est les nom inventés, qui ne m'on posé aucun problème... peut être un peu simpliste.
Personnages attachants.
Mon préféré est Alexian, mais, mise à part noony, qui au départ est réellement nunuche, Aileen ou sa mère sont attachante. Mylianne m'a fait résonner un peu, mais comme je savais qu'elle allait mourir, j'ai tenté de ne pas m'y attacher.
Adversités servant une logique (découvrir le monde, initier le héros)
pour Aileen : savoir pourquoi sa soeur est morte, et qui l'a tué, et pourquoi. On ne peut pas faire plus logique.
pour Noony : s'opposer à la guerre contre les Terres Impies, sauver des vies humaines.
Alternance des formes : actions et dialogues.
Un peu trop de dialogue lors des interludes Alexian-Lorion, mais c'est parfaitement compréhensible pourquoi (après.).
Coups de théâtre.
Présent... certains surprenant, vraiment, d'autres non...
Volonté de transmettre du savoir (civilisation, réflexion, historique, etc..).
Rien ressenti de la sorte, si ce n'est une commentaire sur ce qu'est la mort en fin de compte ? (en particulier, celle de Mylianne)
Volonté d'être compris par tous et sans choquer inutilement.
Rien a signaler. je ne comprends pas trop ce que cela veut dire.
Évolution de la psyché des personnages au fur et à mesure de l'histoire.
Oui, et heureusement, car au départ, Noony était un peu trop docile... Quand à Aileen, n'en parlons pas.
Identification du lecteur avec le ou les héros.
Réaliser parfaitement, mais je suis une proie facile. Je m'identifie aussi très facilement quand je sens que l'héroïne va faire une connerie, qu'elle le sent aussi, mais que quand même, elle la fait (par exemple, accepter un jeu d'un inconnu)
À 1/3 du récit votre envie de continuer la lecture.
Piquer par le mystère que présentait Alexian et Lorion, leur relation, ainsi que le drôle de chatiment de Solianne.
Au 2/3 du récit votre envie de poursuivre votre lecture.
Là, on est fixée sur qui est Lorion et Alexian... ainsi que leur mission. Mais d'autres point ont éveillé ma curiosité. C'est sure qu'un gros secret pèse sur les Manérian. Pourquoi, bon dieu, la mère, Solianne est elle muette ?
On se dit aussi que certains personnage sont vraiment des gros porcs, et on a envie de les voir tomber... (j'ai toujours envie... mais je ne suis pas encore satisfaite)
L'originalité des idées.
Personnellement, j'aime l'idée de l'Oraison... J'attends le secondd et dernier tome, qui devrait nous en dire plus sur cette mystèrieuse coutume, ou comment les morts peuvent ils enrichir les vivants ?
L'intrigue et le scénario sont-ils un prétexte ?
Pour moi, clairement non. L'histoire est assez solide pour elle-même. Le monde que l'on nous montre est jeune, et change très rapidement (découverte d'une autre peuplade).
La fin du récit se termine-t-elle : en coup de théâtre (surprenante) ? en une grande explication cachée ? Ou bien en apothéose ?
La fin du premier tome se termine en coup de théâtre. J'attends de lire le second, mais soyez sure que je reviendrais en parler...
Toutes les problématiques du livre, sont-elles à la fin de celui-ci résolues ? C'est-à-dire que toutes les portes ouvertes sont refermées.
L'assassin et les raisons de l'assassinat de Mylianne sont élucidés (en gros et après avoir relus le livre, pour piocher les détails au fil du texte)
Le pourquoi du monde, et pourquoi les hauts placés agissent ainsi, sont aussi connus. Il n'y a plus guère de suspens de ce coté là.
Par contre, il reste une promesse d'explications sur les aspect de l'oraison, sur comment ses continents sont peuplés avec des gens parlant les mêmes langues, et quelques détails parsemés à la fin des derbiers chapitres pour mettre l'eau à la bouche en attendant la suite.


Sinon, mon avis personnel :
C'est le premier livre que je lis d'une petite maison d'édition, comme mille saison, d'abord j'ai été charmée par la couverture

Ensuite, le papier est vraiment agréable. je veux dire par là que la réalisation du livre es très agréable. Et puis c'est chouette d'avoir un marque page assorti au livre qu'on lit !

Ensuite, j'ai été emporté par la découverte de ce monde, qui se fait par petites touches.
J'ai moins aimé certains dialogues, sur lesquels j'ai du me concentrer pour suivre qui disait quoi... (enfin, quatre lignes sur plus de 200 pages... faut pas en faire une marre non plus...)

Les personnages d'Aileen et de Noony sont touchante par leur naïveté. Comme des jeunes femme (ce qu'"elles sont, d'ailleurs) elles abordent le monde en croyant que tout est beau... Et elles sont décus par ce qu'elle trouve. Ce roman tient de la résolution de meurtre et du voyage initiatique. Il est vraiment plaisant à lire...

Enfin, c'est ce que j'en pense...
Revenir en haut Aller en bas
yrkelia
Auteur Illusionniste
Auteur Illusionniste
avatar

Féminin Messages : 618
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 55

MessageSujet: Re: Samantha Bailly : Au-delà de l'Oraison (T1 : la Langue du Silence)   Mar 6 Oct 2009 - 10:27

Bonsoir Selsynn,

Ta critique est alléchante.

Citation :
C'est le premier livre que je lis d'une petite maison d'édition, comme mille saison, d'abord j'ai été charmée par la couverture

Ensuite, le papier est vraiment agréable. je veux dire par là que la réalisation du livre es très agréable. Et puis c'est chouette d'avoir un marque page assorti au livre qu'on lit !
Ça fait également partie de mes critères. Le support n'est qu'un plus, mais c'est un plus.

Citation :
La découverte de ce monde, qui se fait par petites touches.
C'est le moyen qui me convient le mieux.

Citation :
Ce roman tient de la résolution de meurtre et du voyage initiatique.
Suspens en perspective, c'est bien.

Je manque un peu de temps en ce moment, mais Noël et ses vacances approchent doucement. Il se peut alors que je me laisse tenter.

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
http://piquesdeplumes.wordpress.com/
olivier.lusetti
Conseiller Littéraire
Conseiller Littéraire
avatar

Masculin Messages : 4073
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 50
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Samantha Bailly : Au-delà de l'Oraison (T1 : la Langue du Silence)   Mar 6 Oct 2009 - 22:14

Bonjour Selsynn.

Ta présentation de ce roman est intéressante. Il faudrait juste que tu rajoutes, tes maîtres et tes références en Fantasy.
Cordialement.
:)

_________________
COMMENT MIEUX ÉCRIRE, RACONTER UNE HISTOIRE ET RÉUSSIR SA FANTASY. Disponible à la vente

COMMENT ON DEVIENT ÉCRIVAIN ET LE TRAVAIL DU STYLE. Antoine Albalat. Disponible à la vente.

Comment écrire une histoire fantastique en 5 semaines. Disponible à la vente.

Comment il ne faut pas écrire & L'art d'écrire enseigné en 20 leçons & Les Tendons du Style. Antoine Albalat. Disponible à la vente.
Revenir en haut Aller en bas
Selsynn
Auteur Illusionniste
Auteur Illusionniste
avatar

Féminin Messages : 416
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 29
Localisation : Là où l'imagination me porte

MessageSujet: Re: Samantha Bailly : Au-delà de l'Oraison (T1 : la Langue du Silence)   Mar 6 Oct 2009 - 23:32

Ah, désolé ^^
J'avais pas compris qu'il fallait mettre ça.

J'éditerais si besoin est, sinon :
-> Christian Grenier (jeunesse) j'ai été élevée avec ses intrigues que j'adore, même si je le conçois, elle ne plaisent pas à tout le monde. J'aime surtout chez lui ses personnages multiples qui ne sont en fait qu'une seule et même personne. (comme il est français, je ferais peut être une fiche sur lui ???)
-> Tad Williams (L'Arcane des Epées :love: :love: ) C'est certainement l'un des livres que j'ai le plus adoré. Long à démarrer, mais le suspens est intenable une fois le premier tome passé. Et puis Miriamélé, c'est moi... Le personnage auquel je me suis le plus identifié (et elle en fait, des conneries ^^)

Dans une moindre mesures :
-> Stephenie Meyer : je ne considère pas comme de la fantasy, mais comme une histoire d'amour.
-> Terry Brooks (Shanarra, Royaume magique à vendre) : j'ai lu presque tous les Shanarra existant. mais ça me lasse actuellement. Quand à Royaume Magique à Vendre, j'aime la légèreté du sujet et les aventures rocambolesque qui lui arrive...
-> JRR Tolkien (Le Seigneur des Anneaux) : c'est chiant à lire, mais j'aime bien quand même, en sautant trois pages sur 10... (pour le monde bien fouillé)

En SFFF, je tiens à citer quelques noms en vrac : Zelasny, Wul, Orson Scott Card, et... je cherche encore.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Samantha Bailly : Au-delà de l'Oraison (T1 : la Langue du Silence)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Samantha Bailly : Au-delà de l'Oraison (T1 : la Langue du Silence)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Samantha BAILLY - Au-delà de l'Oraison
» CE QUI NOUS LIE de Samantha Bailly
» L'oraison funèbre de Kitemoko
» La saison des anguilles. Lapière/Bailly
» [Stevens, Shane] Au-delà du mal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rêve de Fantasy :: Général :: LA RUBRIQUE DES PRESCRIPTEURS ET DES AUTEURS-
Sauter vers: