Association et forum Francophone créés le 8 avril 2009 avec Comité de Lecture. Ici, les terres de l’imaginaire sont foulées par des écrivains en herbe, en devenir ! Ici, la langue française parle le fantastique ! Ici ! Votre œuvre sera lue, évaluée.
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
olivier.lusetti
Conseiller Littéraire
Conseiller Littéraire
avatar

Masculin Messages : 4073
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 50
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Sam 18 Oct 2014 - 1:00

Bonjour à vous tous,

Nous avons le plaisir de compter parmi nos membres un nouvelliste édité aux éditions Fantasy-Editions.Rcl.
Sa nouvelle Sombre-Mort, d’abord sortie en version numérique, rejoint maintenant un recueil papier disponible depuis peu.




Description
Un impitoyable cavalier noir fauche la fine fleur de la chevalerie. Nul ne connaît son origine ni où le mène son chemin de mort. Sont tombés le terrible Hilguebert de Montdoré et l'invincible Gallimon de Heurtevent ! Courent les rumeurs les plus folles : son heaume cache une tête sans visage et des yeux illuminés de flammes noires ! Son cheval hennit avec la voix d'une meute de cent loups… Un démon !
Et si la vérité était tout autre ?



http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=foenidis&rh=n%3A301061%2Ck%3Afoenidis


http://www.imaginaire-de-supy.fr/2014/01/sombre-mort-de-foenidis.html

............................................................................................

_________________
COMMENT MIEUX ÉCRIRE, RACONTER UNE HISTOIRE ET RÉUSSIR SA FANTASY. Disponible à la vente

COMMENT ON DEVIENT ÉCRIVAIN ET LE TRAVAIL DU STYLE. Antoine Albalat. Disponible à la vente.

Comment écrire une histoire fantastique en 5 semaines. Disponible à la vente.

Comment il ne faut pas écrire & L'art d'écrire enseigné en 20 leçons & Les Tendons du Style. Antoine Albalat. Disponible à la vente.


Dernière édition par olivier.lusetti le Mer 5 Nov 2014 - 15:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Sam 18 Oct 2014 - 8:49

Foenidis a bien voulu se prêter au jeu de l’interview et répondre à ces quelques questions :


Votre rapport à l’écriture


Quand avez-vous décidé de vous plonger dans l’écriture ?


L'écriture était un vieux rêve de jeunesse oublié pendant plus de vingt ans, enfoui au profit d'une autre vie.
L'envie, le besoin d'écrire sont revenus me hanter après la mort de mon mari, un de ces moments où l'on se retourne en se demandant qui on est.
On dit qu'il y a un temps pour tout, je me rends bien compte aujourd'hui que j'aurais manqué de recul sur bien des choses si j'avais persévéré à l'époque.



Utilisez-vous un logiciel d’aide à l’écriture, correcteur ou autre ?


Non. Je ne dispose que du correcteur de Word parce qu'il en fait partie… et auquel je ne prête pas beaucoup d'attention, trop d'erreurs et d'oublis, il n'est utile que pour les plus grosses fautes de frappe pour les gens qui ne se relisent pas, à mon sens.

Je préfère m'occuper moi-même de mes corrections, même si j'oublie fatalement des trucs, mais ce n'est pas pire que le plus balaise des logiciels de correction.
Je ne considère pas du tout les corrections comme un manque de temps, au contraire, les plongées dans les méandres de notre langue qu'elles m'imposent me passionnent, vraiment…
et puis je m'aperçois que je deviens toujours meilleure à ce petit jeu jour après jour… logique me direz-vous. ^^


Vous êtes membre de Rêve de Fantasy, est-ce que cela vous a apporté quelque chose au sujet de l’écriture ? Si oui pouvez-vous nous en dire plus ?

Oui, mille fois oui !
Au moment de mon inscription, j'étais à la dérive avec un manuscrit que je percevais intuitivement comme très imparfait sans pouvoir dire pourquoi.
J'ai trouvé les réponses à mes questions sur Rêve de Fantasy… les différentes sections du forum sont riches et l'entraide fonctionne à merveille. C'est en apprenant à commenter les textes de mes camarades que j'ai le plus appris, progressé… car il est plus facile de voir d'abord la paille dans le texte de son prochain pour arriver à comprendre que vous avez une poutre dans le vôtre.

Je précise que je m'étais inscrit sur un autre forum d'aide à l'écriture avant d'échouer sur RdF… cuisante expérience. Mon activité de fanfiqueuse m'a automatiquement classée dans les personnes à éviter… et quand j'ai commencé à commenter, on s'est offusqué du fait que moi, la rien du tout, ose trouver des défauts dans le texte d'un auteur publié… non mais, quel toupet ! MDR
En plus, Mlirnwirl sortait trop des sentiers battus pour ces gens, le forum n'était pas spécialisé SFFF.
Cela ne m'a pas empêché de me présenter sur RdF de la même façon, je n'ai pas honte de ce que je suis ni d'où je viens, c'est à prendre ou à laisser, m'enfin… je crois que beaucoup savent ce qu'est un dragon… ^^

Inutile de me demander le nom du forum, il semblerait qu'il ait fini par péricliter, il n'existe plus.



L’écriture de votre œuvre publiée.

Avez-vous rapidement eu une idée claire du scénario ou s’est-il mis en place à mesure ?

L'histoire de Sombre-Mort est cocasse… c'était à l'occasion d'un concours de nouvelles sur le forum… or, je n'avais jamais écrit de nouvelles, et encore moins participé à un appel à textes.
Si je ne venais pas d'être fraîchement nommée Séraphin, je n'aurais pas participé à ce concours, c'est certain. Je m'y suis mis par devoir… et franchement, je n'avais aucune idée.

*Réfléchis fantasy, ma fille, réfléchis !*, voilà ce que je me suis dit pendant un long moment…
J'ai toujours un peu de mal a trouver des idées quand elles ne s'imposent pas spontanément à moi… et plus encore sans le moindre fil conducteur de départ, or, cet appel à texte n'avait aucun thème imposé, hormis SFFF.

Fantasy > chevalier … je me suis dit, pourquoi pas un chevalier noir ? C'est vrai, ils ne servent souvent que de protagoniste aux gentils, et sont méchants, ben parce que ! Voilà… et je me suis mis à réfléchir aux motivations qui pourraient pousser un preux à tourner du côté sombre de la force. C'est ainsi que Blodwal et son pacte sont nés.

Ensuite, ben ensuite, je suis de ces auteurs qui se laissent porter par un simple fil de départ et une fin… le reste est en grande partie improvisé en cours d'écriture. Je me surprends souvent moi-même quand je me relis, surprise de voir autant d'idées surgir de l'insondable néant qui règne entre mes deux oreilles.


Avez-vous corrigé votre travail au fur et à mesure ou une fois la rédaction terminée ? À ce titre, combien de temps vous a pris le travail de réécriture, correction ? Cette correction a-t-elle été compliquée ? Avez-vous eu recours à des lecteurs tests ?


Woosh… franchement, pour la version forum, je ne me suis vraiment pas cassée la nénette, Sombre-Mort a été écrit en trois ou quatre soirées, rapidement relu et envoyé. Il n'était qu'une participation honoraire, pas du tout destiné à récolter des voix.
Ce qui m'a pris le plus de temps, c'est de trouver des noms que je trouvais sympas… je trouve dommage de mettre des noms existants dans un récit qui se passe dans un monde imaginaire. Et puis j'aime l'idée que mes personnages aient leur propre identité.

Réécriture et corrections sont venues ensuite, lorsque mon éditeur est venu me solliciter pour éditer Sombre-Mort.


Comment avez-vous concilié vie professionnelle, familiale et le temps nécessaire à l’élaboration de votre œuvre ?


Étant donné les circonstances, ça ne m'a vraiment posé aucun problème… lol


Quels sont les passages que vous avez préféré rédiger ? Quels ont été les plus ardus à écrire ?

Je n'ai pas de passages préférés dans ce que j'écris, jamais.
J'aime beaucoup la fièvre du premier jet… mais aujourd'hui, je me passionne aussi pour les corrections… donc travailler sur mes textes est toujours un grand plaisir.

Les passages les plus ardus sont toujours pour moi les transitions nécessaires, les articulations du récit. Mon esprit piaffe de poursuivre sa cavalcade… et m'arrêter pour plancher sur le meilleur moyen de relier deux éléments principaux me coûte. Me forcer à réfléchir est plus juste…  c'est laborieux parce que quand je suis dans un premier jet, on peut dire que je rêve en direct, m'interrompre est aussi désagréable que de se réveiller au milieu d'une rêverie qui nous fait plaisir. Et puis je n'aime pas avoir à réfléchir pour imaginer, j'ai toujours l'impression que mes idées sont nulles.

Pour Sombre-Mort, ça a été le moment où je raconte le passé de Blodwal, ce qui m'obligeait à ouvrir une parenthèse dans le temps présent du récit.


À la recherche d’un éditeur

Comment avez-vous su que votre récit était achevé, que vous ne pouviez plus l’améliorer, qu’il était temps de l’envoyer ?

Dans le cas de Sombre-Mort, je n'ai pas eu à me poser la question.


À combien d’éditeurs l’avez-vous envoyé ?

Aucun.

Aviez-vous des liens personnels ou professionnels ayant pu appuyer votre tapuscrit auprès des maisons d’édition ?

C'est l'éditeur, en l'occurrence Fantasy Éditions qui est venu à lui, et le lien entre lui et moi, eh bien, c'est Rêve de Fantasy !


Au bout de combien de temps avez-vous reçu une réponse ? Toutes les maisons vous ont-elles répondu ? Combien ont répondu à la négative avant de recevoir un accord ?

Pour tout dire, Sombre-Mort a failli ne pas être édité, uniquement de mon fait.


Pour parler plus particulièrement de votre actuel éditeur que je vous laisse citer, au bout de combien de temps celui-ci vous a-t-il répondu ?

Sombre-Mort figure au catalogue de Fantasy Éditions, que tout le monde connaît ici.
Il n'a pas eu à me répondre, puisque c'est lui qui m'a contactée.


Votre éditeur a-t-il directement validé votre œuvre ou s’est-il d’abord montré sceptique ?

Je crois que mon éditeur a toujours aimé mon chevalier noir. :)


Qu’avez-vous ressenti lorsque vous avez reçu la réponse positive de votre éditeur ?

De l'incrédulité, je ne m'y attendais absolument pas.


De l’acceptation à la parution

Votre éditeur vous a certainement demandé un certain travail de correction sur votre œuvre. Était-il conséquent ? Vous a-t-on obligé à modifier des passages que vous teniez à garder ?

Oui, il y a eu un travail de correction, nécessaire, puisque la première version de Sombre-Mort s'apparentait ni plus ni moins qu'à un premier jet… et puis j'avais fait pas mal de progrès entretemps.
Le cours de ces corrections a été quelque peu houleux. Mon éditeur m'avait demandé une restructuration du récit, que j'avais accepté bien qu'elle ne me plaise pas. En deuxième retour de correction, il a voulu m'imposer d'autres changements un peu plus profonds, et je me suis rendue compte qu'il n'avait pas du tout compris mon personnage, je ne reconnaissais pas non plus mon texte. J'ai tout envoyé promener.
Retravailler, corriger, rectifier, oui… tout peut toujours s'améliorer, y compris soi-même… mais changer pour en faire autre chose, non.

Je regrette un peu ce quiproquo, car mon éditeur avait simplement appliqué la même façon de travailler qu'avec ses précédents auteurs… sauf qu'aucun n'avait un caractère aussi entier que le mien.
Heureusement, c'est quelqu'un d'intelligent qui a su revenir vers moi et trouver les bons mots pour amadouer le fauve, et nous sommes parvenus à trouver la méthode de travail qui nous convenait.
On dit qu'il faut parfois un mal pour un bien, je pense que cette mésaventure nous a permis de trouver la bonne mesure pour rendre le texte vraiment meilleur sans lui faire perdre son âme (un comble pour ce récit ! MDR).



Au final, combien de temps s’est écoulé entre le début de l’écriture de votre livre et sa parution ?

Aucune idée, m'en souviens pas.
Je ne comptabilise jamais mes temps d'écriture et de correction… le temps m'échappe, je ne lui prête pas attention, pas assez certainement. Je sens que je vais un jour me réveiller en découvrant que j'ai vieilli sans y prendre garde… Hein, quoi ? On me dit que je vieillis déjà depuis un bout de temps ! :p



La promotion

Pensez-vous apporter quelque chose de nouveau dans la littérature de l’imaginaire ?

Clairement, non.
Je me fais plaisir, c'est déjà pas mal, croyez moi ! ^^°



Avant de finir et en quelques mots, que pourriez-vous nous dire pour nous donner envie de découvrir votre œuvre ? Et citer un paragraphe que vous aimez le plus ?


J'aime la notion de bon dans le mal, non pas qu'il y ait de bonne raisons à faire le mal, mais des raisons qu'on puisse comprendre, ça apporte un éclairage nouveau. Personne n'est jamais tout blanc ni tout noir, et l'enfer est pavé de bonnes intentions.
Je suis aussi sensible à la souffrance de Blodwal ; même si je ne le fais pas, la partie de moi qui ne tient pas la plume aurait aimé le sortir de là.

Un paragraphe que j'aime le plus ?
J'ai toujours du mal à avoir des préférences…
Celui que j'ai choisi n'est pas meilleur qu'un autre, il est là en raison de son rôle charnière dans le récit :

« Le jeune resta un instant figé, le regard perdu dans un monde réservé aux désespérés. Puis, il sembla reprendre vigueur, lèvre emportée, joues convulsées et souffle précipité. Ses mains étreignirent cuir de fusée et lame, un filet de sang courut sur le fil de l'arme. Le jeune affligé n'en fit pas cas, déjà l'épée patriarcale sifflait dans une large ellipse, appuyée par un hurlement à faire trembler les cuirasses les plus épaisses. »


Pour conclure : quels sont vos autres projets ou œuvres publiées ?


Sombre-Mort est ma seule publication à ce jour.

J'ai une bonne dizaine de projets de romans clairement posés (il faut dire que chez moi c'est vite fait : un début, un fil général et une fin – pas de scénario détaillé, aucune fiche), dont trois commencés.

J'ai pour le moment mis de côté Mlirnwirl avec lequel je suis arrivée sur le forum… trop original, trop lourd pour avoir de réelles chances auprès des éditeurs sans avoir au moins un autre roman déjà dans le circuit.
Je pense aussi que j'avais besoin de prendre un peu de distance par rapport au début de cette saga. Son premier tome ne me satisfaisait pas, je sentais qu'il lui manquait quelque chose. Je pense aujourd'hui savoir comment y remédier, mais le laisser reposer ne va pas lui faire de mal. Cette histoire m'a servi de roman-école, c'est sur lui que j'ai fait mes classes et j'avais vraiment trop le nez dessus pour arriver à dépasser ses défauts de jeunesse.
Écrire autre chose va me permettre d'y revenir avec un œil neuf, plus mûr, plus aguerri, capable de déconstruire pour mieux reconstruire.

J'ai donc commencé un premier one-shot… puis je me suis dit que son thème pourrait rendre certains frileux,  même si je peux me tromper.

Je me concentre donc aujourd'hui sur un troisième projet, plus classique sur le fond, et ce ne sera pas de la fantasy ni de la SF, mais du fantastique… historique, puisque l'histoire se passe dans notre monde passé. L'idée m'en est venue en parcourant – par le plus grand des hasards en consultant de vieilles photos sur le net – les aventures d'un personnage assez pittoresque bien qu'il ne s'agisse pas d'une célébrité, un individu tout ce qu'il y a de plus banal à la base… Enfin, je ne raconte pas du tout son histoire, cet homme sert juste de support à la construction de mon perso principal, parce que je n'aurais peut-être pas osé le créer ainsi qu'il est sans ce modèle historique. La réalité dépasse parfois la fiction, pour mieux la nourrir. ;)

Pour le reste, je me suis décidée à tenter quelques appels à textes de nouvelles, histoire de tâter le terrain avant de passer à plus gros... sans grand succès.
Cela m'affecte un peu dans le sens où je commence à aimer ce que j'écris, j'ai tout de même énormément progressé depuis mes premières lignes… constater que cela ne suffit pas ne m'aide pas à vaincre mon manque de confiance. Cela me complique la tâche pour arriver à lâcher prise sur mes corrections… mais si d'un côté je doute, de l'autre, je me dis que je ne travaille de toute façon pas pour rien, la passion, ce n'est jamais vain.
Et puis laisser tomber mes personnages serait d'une vilénie sans nom ! indigne de tout bon dragon qui se respecte. :p

Merci d'avoir pris la peine de me lire jusque là… j'espère ne pas avoir trop dérivé des questions.  

Rêveusement,
Foenidis


Dernière édition par Foenidis le Dim 19 Oct 2014 - 6:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Demers
Auteur Illusionniste
Auteur Illusionniste
avatar

Féminin Messages : 720
Date d'inscription : 08/05/2014
Age : 31
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Sam 18 Oct 2014 - 10:20

ihihi.....tu es tellement comique, Foe^^
En tout cas, je te tire mon chapeau(:
Je suis tellement contente pour toi :D Tu le mérite et ton écriture est tellement agréable à lire!
Et désolée si je mes passages sont de moins en moins fréquents  :x
Bonne chance pour la suite  :clap:

À plus tard :D
Revenir en haut Aller en bas
Esmer
Auteur Illusionniste
Auteur Illusionniste
avatar

Féminin Messages : 629
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Sam 18 Oct 2014 - 11:54

Félicitations :) 

En espérant que cela continue pour toi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Sam 18 Oct 2014 - 13:03

Merci à toutes les deux. :)
Revenir en haut Aller en bas
Soldier of fortune
Auteur Magique
Auteur Magique
avatar

Masculin Messages : 1475
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 54
Localisation : Sud-est

MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Sam 18 Oct 2014 - 17:29

J'aimerais vraiment que tes écritures connaissent un succès national et même mondial, rien que pour te voir répondre à des interviews à ta manière inimitable. :love:
Le monde journalistique prendrait une véritable leçon. :clap:
Revenir en haut Aller en bas
paulux
Petite Plume
Petite Plume


Masculin Messages : 25
Date d'inscription : 12/12/2013
Age : 39
Localisation : Nice

MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Sam 18 Oct 2014 - 20:26

Plein de réussite pour cette parution ^^
Revenir en haut Aller en bas
Sarlacc
Mini rêveur
Mini rêveur
avatar

Masculin Messages : 166
Date d'inscription : 29/06/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Sam 18 Oct 2014 - 21:19

Salut Foenidis et merci pour cette interview! Ca permet vraiment de mieux te connaître et c'est toujours un plaisir.

Je me retrouve également en toi pour pas mal de trucs. Et je trouve ton introduction très touchante. J'en profite pour te transmettre ici toute ma sympathie concernant cette dure expérience. J'ai vécu quelque chose d'analogue juste avant de commencer à écrire de façon intense. Il y a vraiment l'idée de déclencheur derrière ces étapes de vie pas faciles... Du coup, vraiment, ça me touche.

Et je suis vraiment curieux de savoir quel est le thème de ton deuxième roman, celui qui pourrait rendre les gens trop frileux. Balance! ^^


Dernière édition par Sarlacc le Sam 18 Oct 2014 - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
barla
Homme (femme) de Plume
Homme (femme) de Plume
avatar

Messages : 4880
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Sam 18 Oct 2014 - 21:33

Excellente nouvelle que je conseille. J'ai beaucoup aimé :D

Je suis toujours impressionnée, Foe, par la similarité de notre fonctionnement en écriture.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesmotsdag.over-blog.com/
Sarlacc
Mini rêveur
Mini rêveur
avatar

Masculin Messages : 166
Date d'inscription : 29/06/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Sam 18 Oct 2014 - 23:17

Oui la nouvelle est très sympa, avec un style qui est propre à l'auteur, avec un vocabulaire très riche. Une belle chute, de magnifiques descriptions, un "héros" torturé...

Bravo pour ton travail!
Revenir en haut Aller en bas
Plumedesable
Ecrivain Elfique
Ecrivain Elfique
avatar

Féminin Messages : 1987
Date d'inscription : 25/05/2012

MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Dim 19 Oct 2014 - 0:13

Bravo Foe :). Je suis curieuse moi aussi, ce deuxième roman que tu mets de côté, dis-nous en plus!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Dim 19 Oct 2014 - 6:28

Merci à tous... :biz:

Yep, c'est assez étrange de se retrouver à ce point dans le vécu d'autres auteurs... non pas que je me sois crue unique, et encore moins dans le sens exceptionnel, non, mais il est vrai que je n'ai pas une personnalité tout à fait... disons... ordinaire. Surtout que je jongle en permanence avec deux facettes très contradictoires - sans calcul aucun, et non pas parce que je suis schiso machin chose, non... c'est en raison d'une enfance pendant laquelle je n'ai pas pu être... une fois adulte, ce non être devenu une façon d'être sauvage est resté tandis que le vrai moi a fini par se faire une place, mais sans jamais pouvoir tuer le dragon, c'est bien trop fort, un dragon, pour une petite lumière... ^^°

Enfin bref, nous sommes tous le résultat d'une somme de vécus qui nous est particulier, et en ce sens, tous uniques... et pourtant...  tongue

> second projet de roman

Ah ah... quelle bande de petits curieux !  :lol:

Pas de chance, je suis une affreuse cachotière, c'est mon côté pudique... si si ! MDR
J'ai horreur de parler de mes idées, je me débrouille toujours très mal pour les formuler et j'ai toujours l'impression que c'est nul quand j'essaie d'en parler.
Il faut que ce soit écrit pour que je commence à y croire... ^^°
Et encore, je suis toujours aussi nulle pour en parler. ><

Bah, n'imaginez pas non plus quelque chose d'extraordinaire, je me suis simplement dit que certains aspects que j'ai envie de développer pourraient être un peu risqués à faire passer pour un auteur inconnu, or, c'est vrai que je la joue un peu stratégique pour aborder l'édition.
Curieux, vous me direz, pour quelqu'un qui clame que l'édition n'est pas son but.
Yep... mon but, après l'exaltation de l'écriture, c'est d'être lu, et pour ça, ben autant mettre toutes les chances de son côté, parce que si je peux être lu en étant éditée, j'aurais plus de chance d'être visible qu'en mettant mes textes sur un blog perso qui aura énormément de mal à prendre la lumière.

Mais bon, si l'édition ne veut pas de la bête, la bête prendra une autre voie, la bête sait qu'il y a bien plus grave dans la vie, et qu'à tout problème, il y a une solution.

Edit :

Rah, à cause de votre faute, je suis retourné lire la première page de ce bel endormi... ça m'a trop donné envie de lui... Mais je suis aussi à fond sur l'autre... et j'ai déjà trop traîné. Les écrire les deux en même temps ne me poserait aucun problème, si ce n'est que je suis déjà bien trop lente à sortir quelque chose !
Sors de ma tête... je ne veux pas de toi pour le moment ... à la niche !  :lol:

Soldier of Fortune a écrit:
J'aimerais vraiment que tes écritures connaissent un succès national et même mondial, rien que pour te voir répondre à des interviews à ta manière inimitable.

Gné ? ... Je dis pourtant plus de conneries qu'autre chose !  drunken

Et puis si, avec le temps, je suis à peu près l'aise à l'écrit, à l'oral j'ai le cerveau qui part en marmelade, c'est une vraie catastrophe... j'ai l'impression de ne plus savoir penser. pale
Sans doute un séquelle de mon enfance, une enfance bâillonnée avec brutalité... je n'ai eu longtemps que la pensée pour m'exprimer.  

Bizatous,
Foenidis

P.S : j'ai corrigé "ce n'est pas pire que le plus balaise des correcteurs" par "le plus balaise des logiciels de correction".
Je viens seulement de me rendre compte que le mot pouvait prêter à confusion... ^^°
Revenir en haut Aller en bas
Tonio
Mini rêveur
Mini rêveur
avatar

Masculin Messages : 159
Date d'inscription : 14/08/2014
Age : 26
Localisation : Vienne

MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Lun 20 Oct 2014 - 21:22

Félicitation pour cette publication Foenidis ! Un grand bravo à toi, dragon enflammé !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Mar 21 Oct 2014 - 2:01

Merci à toi, corvidé emplumé ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Plumedesable
Ecrivain Elfique
Ecrivain Elfique
avatar

Féminin Messages : 1987
Date d'inscription : 25/05/2012

MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Mar 21 Oct 2014 - 2:29

Dame dragounette,

ceci :

Foe a écrit:
Rah, à cause de votre faute, je suis retourné lire la première page de ce bel endormi... ça m'a trop donné envie de lui... Mais je suis aussi à fond sur l'autre...

pourrait prêter à confusion drunken

Ah là là, on ne refait pas un dragon, n'est-ce pas? ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Mar 21 Oct 2014 - 2:35

Effectivement ! lol!

Mais toutes les passions ont quelque chose de charnel... drunken
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Mar 21 Oct 2014 - 22:40

Oh ! Un recueil papier avec le bébé de Dame Feu ! :clap:

Il va garnir ma bibliothèque :) merci pour cette interview ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Mer 22 Oct 2014 - 0:36

Merci... ^^

J'ose espérer que tu apprécieras aussi l'excellent travail de mes co-auteurs, je pense sincèrement que c'est un très bon recueil. ;)

Rêveusement,
Foenidis
Revenir en haut Aller en bas
Tintaglia
Apprenti(e)-Magicien
Apprenti(e)-Magicien
avatar

Féminin Messages : 316
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : perpignan

MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Ven 31 Oct 2014 - 11:36

Toutes mes félicitation, Dragon!

J'ai hâte de lire les premières pages de ton nouveau roman...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Ven 31 Oct 2014 - 15:09

Merci ! ^^

J'espère que tu es patiente... :p

Quoique les plus curieux peuvent essayer de dénicher le tout premier paragraphe, semé quelque part sur le fofo. drunken
Revenir en haut Aller en bas
Tintaglia
Apprenti(e)-Magicien
Apprenti(e)-Magicien
avatar

Féminin Messages : 316
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : perpignan

MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Ven 31 Oct 2014 - 21:31

Ohoh! Une chasse au trésor, j'adore!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Sam 1 Nov 2014 - 2:52

Trésor... n'exagérons pas tout de même... ^^"

C'est un petit paragraphe d'introduction que l'on pourrait apparenter à un prologue.
Revenir en haut Aller en bas
SmilingOwl
Auteur Illusionniste
Auteur Illusionniste
avatar

Masculin Messages : 684
Date d'inscription : 07/06/2013
Localisation : Nice

MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Jeu 13 Nov 2014 - 7:14

Félicitations à toi Foe, pour cette publication sur un thème connu revisité à ta manière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   Jeu 13 Nov 2014 - 12:51

Merci... ^^

En fait, c'est l'envers du décor d'un de ces chevaliers noirs qui m'a intéressée, autant que les "bonnes mauvaises" raisons du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre avec la nouvelliste Foenidis.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» décodeur TNT avec disque dur
» Problème avec W9, M6 et NRJ12
» Amulette blasphèmatoire et pendentif de sang avec palaquin.
» comment faire du glacage avec du sirop
» Faire du vintage avec Photoshop

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rêve de Fantasy :: Général :: LA RUBRIQUE DES PRESCRIPTEURS ET DES AUTEURS-
Sauter vers: