Association et forum Francophone créés le 8 avril 2009 avec Comité de Lecture. Ici, les terres de l’imaginaire sont foulées par des écrivains en herbe, en devenir ! Ici, la langue française parle le fantastique ! Ici ! Votre œuvre sera lue, évaluée.
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
olivier.lusetti
Conseiller Littéraire
Conseiller Littéraire
avatar

Masculin Messages : 4073
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 50
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Lun 2 Mai 2011 - 4:03

Nous avons la joie d'accueillir l'auteur Alexandre Lévine pour son roman le Mage de la Montagne d'Or, de la toute nouvelle maison d'édition Artalys. Cet auteur talentueux viendra nous parler de son parcours ce vendredi 6 mai en répondant aux questions élaborées par les membres de RdF. Et comme une bonne surprise ne vient jamais seule, nous aurons le plaisir d'un direct « en plein coeur » le samedi 7 mai à 18 heures.

_________________
COMMENT MIEUX ÉCRIRE, RACONTER UNE HISTOIRE ET RÉUSSIR SA FANTASY. Disponible à la vente

COMMENT ON DEVIENT ÉCRIVAIN ET LE TRAVAIL DU STYLE. Antoine Albalat. Disponible à la vente.

Comment écrire une histoire fantastique en 5 semaines. Disponible à la vente.

Comment il ne faut pas écrire & L'art d'écrire enseigné en 20 leçons & Les Tendons du Style. Antoine Albalat. Disponible à la vente.


Dernière édition par olivier.lusetti le Jeu 5 Mai 2011 - 5:34, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
olivier.lusetti
Conseiller Littéraire
Conseiller Littéraire
avatar

Masculin Messages : 4073
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 50
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Lun 2 Mai 2011 - 4:04

Alexandre Lévine

Né en 1966, Alexandre Lévine a étudié les mathématiques et la physique théorique avant de se tourner vers l’histoire des civilisations anciennes et la mythologie comparée. Dans des publications effectuées à l’Université de Pennsylvanie (sous un autre nom), il a démontré que de nombreux mythes chinois sont d’origine indo-européenne, effectuant de la sorte un rapprochement entre les deux extrémités du continent eurasien. Ses travaux ont été nourris par de fréquents séjours en Asie, et il a été très imprégné de littérature chinoise.
Il est l’auteur d’un roman historique, « Sur les rives du désert », en cours de publication par Edilivre Coup de Cœur. L’intrigue se déroule en Asie centrale, sur la Route de la Soie, au cœur d’une civilisation méconnue.
Le mage de la Montagne d’Or est son premier roman de fantasy. De fait, c’est l’un des rares ouvrages de ce genre à avoir été écrit par un spécialiste de la mythologie.


Quatrième de couverture

Un étrange mage du nom de Wärsani se rend à la cour d’Yssourak, le souverain du vaste royaume du Tourpana, où, usant de ses pouvoirs magiques, il enlève la favorite du roi. Quelques jours plus tard, une jeune fille à la sublime beauté se présente. Elle dit s’appeler Astarya et être la fille du mage. D’après elle, Wärsani a acquis l’immortalité, et tant de pouvoirs que les dieux eux-mêmes ne sauraient le vaincre. Il est devenu le Seigneur des Ténèbres. Astarya propose néanmoins de protéger Yssourak contre celui qu’elle assure être son père. L’offre est tentante, mais qui est vraiment Astarya ? Le roi s’apprête-t-il à introduire dans son palais une alliée ou bien une vipère au service de Wärsani ? Astarya ne le cache pas : c’est la vie du roi qui est en jeu. Et insensiblement, les forces des Ténèbres commencent déjà à étendre leur emprise sur le royaume.

La lutte contre le Mal, thème de prédilection de la fantasy depuis J.R.R. Tolkien, se trouve au cœur de ce roman. Mais ici, le Seigneur des Ténèbres a des enfants, et l’affrontement se déroule au sein de sa propre famille, voire dans le seul esprit d’Astarya, femme-oiseau-serpent aux pouvoirs surhumains et cependant profondément humaine, immortelle souffrant de son immortalité parce qu’elle est condamnée à la solitude. Elle donne une forte dimension psychologique au roman et n’est pas de ces héroïnes que l’on oublie de sitôt.

Lire les trois premiers chapitres :

http://editions-artalys.com/wp-content/uploads/Extrait-Le-mage.pdf

Pour lire le premier chapitre :

http://www.revedefantasy.org/t2943-atelier-le-mage-de-la-montagne-d-or-oeuvre-fraichement-editee-de-alexandre-levine

Bonjour à tous, je vous demande de ne rien écrire en dessous, tant que l'auteur n'aura pas répondu à nos questions.
Cordialement
:)

_________________
COMMENT MIEUX ÉCRIRE, RACONTER UNE HISTOIRE ET RÉUSSIR SA FANTASY. Disponible à la vente

COMMENT ON DEVIENT ÉCRIVAIN ET LE TRAVAIL DU STYLE. Antoine Albalat. Disponible à la vente.

Comment écrire une histoire fantastique en 5 semaines. Disponible à la vente.

Comment il ne faut pas écrire & L'art d'écrire enseigné en 20 leçons & Les Tendons du Style. Antoine Albalat. Disponible à la vente.


Dernière édition par olivier.lusetti le Sam 7 Mai 2011 - 23:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Lévine
Petite Plume
Petite Plume


Messages : 21
Date d'inscription : 30/04/2011

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Ven 6 Mai 2011 - 7:43

Votre rapport à l'écriture

Quand avez-vous décidé de vous plonger dans l’écriture ?

Cela m’a pris subitement à treize ans, pendant les grandes vacances. Je ne me rappelle plus pourquoi, mais je suppose que mon éducation y est pour beaucoup. J’ai grandi parmi les livres. Ma mère a un été une auteure renommée dans son pays (assez loin de l’Hexagone) autour des années 1960.

Nous imaginons que pour réussir à achever un roman, il faut être réellement passionné. Ressentez-vous l’écriture comme un besoin ?

Certainement! J’écris comme je respire, en dépit de la difficulté de la tâche. Pour moi, l’écriture est un moyen d’évasion, et d’ailleurs, je n’écris que des textes qui font voyager.

Quelle est votre fréquence d’écriture (tous les jours, plusieurs heures par jours, etc.) ?

J’écris quand je n’ai rien d’autre à faire, surtout pendant les vacances, donc je m’y consacre entièrement. J’ai le défaut de ne pas pouvoir faire deux choses en même temps. Je peux écrire huit heures par jour pendant des semaines.

D’où tirez-vous votre inspiration (promenades, lectures, cinéma, etc.) ?

Les lectures jouent bien sûr un rôle fondamental. Comme je suis allé très loin dans l’étude de l’histoire et de la mythologie, ces disciplines m’inspirent de manière considérable. Et puis il y aussi tous les romans. Certains, qui sont des œuvres de grande ampleur, m’ont beaucoup marqué. Avec tout cela, j’ai du grain à moudre jusqu’à la fin de mes jours.

Avez-vous toujours écrit de la fantasy ? Écrivez-vous uniquement cela ?

Quand j’ai commencé à écrire, je ne savais même pas que la fantasy existait! J’étais en revanche un lecteur assidu de science-fiction. Je n’ai cependant pas écrit grand chose dans ce domaine. Les premiers romans que j’ai réussi à terminer avaient un caractère historique.

Écrivez-vous votre premier jet à la main ou préférez-vous travailler directement à l’ordinateur ?

Jusqu’à l’an 2000, j’ai noirci des centaines de pages avec un stylo à bille, mais j’étais ensuite obligé de tout recopier sur un ordinateur, ce qui prenait énormément de temps. C’est cela qui m’a poussé à composer directement mes textes sur un PC. Néanmoins, j’avoue que j’aime prendre de temps en temps un stylo dans la main.

Utilisez-vous un logiciel d’aide à l’écriture, correcteur ou autre ?

Un traitement de texte avec des fonctions basiques, sans plus. L’informatique a cheminé très lentement dans mon esprit. Je ne suis vraiment pas un fan des logiciels.


Dernière édition par Alexandre Lévine le Ven 6 Mai 2011 - 19:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Lévine
Petite Plume
Petite Plume


Messages : 21
Date d'inscription : 30/04/2011

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Ven 6 Mai 2011 - 7:59

L'écriture

Quand est née pour la première fois l’idée d’écrire un roman en entier ?

Je crois que je l’ai eue depuis longtemps, mais j’ai commencé par écrire beaucoup de nouvelles et de débuts de romans, sans en achever aucun. J’ai réussi à terminer un roman dans les années 1990.

Avez-vous rapidement eu une idée claire du scénario ou s’est-il mis en place à mesure ?

En général, j’ai énormément de difficultés à concevoir le scénario complet d’un roman avant d’en commencer l’écriture, pour la simple raison que pour effectuer cette tâche, je dois être complètement immergé dans l’histoire. Il faut donc être en train de l’écrire. Bien sûr, il y a une idée de départ.

Avez-vous écrit une trame très précise, un résumé ? Si oui, ce premier travail s’est-il fait avant la rédaction proprement dite ou simultanément ?

Le mage de la Montagne d’Or fait exception à ce que j’ai écrit ci-dessus. Je me suis basé sur des recherches que j’ai effectuées en histoire et surtout en mythologie comparée à partir de l’an 2000. Il y a un mythe très répandu chez les ethnies de la Chine méridionale que j’ai étudié sous toutes les coutures. J’ai basé mon histoire dessus, en le complétant par divers contes, comme l’histoire chinoise du Gibbon Blanc, écrit vers le VIIe siècle de notre ère. Cela n’empêche pas mon travail d’écrivain d’avoir été énorme. Comment écrire un roman obéissant aux exigences de la fantasy en se basant sur des mythes et des légendes qui tiennent en quelques lignes? En fait, je n’ai jamais autant peiné que sur ce roman.

Combien de temps vous a-t-il fallu, de la première phrase à la dernière page, pour écrire votre œuvre ?

Cinq mois, sachant que je n’ai pas écrit tout le temps.

Avez-vous corrigé votre travail au fur et à mesure ou une fois la rédaction terminée ? À ce titre, combien de temps vous a pris le travail de réécriture, correction ? Cette correction a-t-elle été compliquée ? Avez-vous eu recours à des bêta-lecteurs ?

J’ai attendu que la rédaction soit terminée. Savoir que son roman est achevé, ça vous enlève un poids. Mais la correction a été une tâche extrêmement éprouvante, parce que j’ai voulu mettre au point une intrigue complexe. C’est un histoire de manipulations, où l’héroïne joue un rôle ambigu. Il a fallu faire de très gros efforts pour que cela se tienne. Le troisième chapitre est devenu le premier, parce que j’estimais que ce serait mieux pour la structure de l’histoire, mais là aussi, cela m’a donné un énorme travail. Il fallait faire attention à ce que toutes ces corrections ne se voient pas, que le livre ne sente pas le « recousu ».
J'ai toujours donné mes textes à lire, mais ce n'est pas de la bêta-lecture au sens propre du terme. J'ai confié mon premier roman à un professeur de français, qui en a fait une lecture le crayon à la main. Toutes les corrections qu'elle a suggérées ont été retenues.

Avez-vous douté durant votre travail ? Si oui, comment avez-vous réussi à retrouver confiance ?

Par moments, je me suis demandé si j’arriverais à composer une histoire satisfaisante, mais on ne peut pas vraiment dire que j’ai désespéré. J’ai poursuivi mes efforts. Plus le travail que l’on fait est difficile, et plus la satisfaction de l’avoir mené à terme est grande.

Nous supposons qu’il faut organiser correctement son temps pour aller au bout d’un travail de si longue haleine. Comment avez-vous concilié vie professionnelle, familiale et le temps nécessaire à l’élaboration de votre œuvre ?

A cette époque, j’étais dans l’enseignement, donc j’écrivais pendant les vacances scolaires. Ma famille me soutient, et c’est très important.

Comment arrivez-vous à maintenir la distance nécessaire pour garder votre esprit critique par rapport à ce que vous écrivez ?

J’ai écrit de nombreux textes à caractères scientifique. Cela demande beaucoup de rigueur. On sait que l’on écrit pour convaincre, et que son travail sera critiqué, parfois même dénigré. Le monde des sciences humaines peut être assez dur. J’ai simplement mis cette rigueur dans le roman. Cela me permet, d’une manière naturelle, de garder mon esprit critique.

Quels sont les passages que vous avez préféré rédiger ? Quels ont été les plus ardus à écrire ?

On peut dire que j’ai aimé tous les passages, mais certains m’ont causé une émotion plus forte que les autres. Il n’y a pas de passage qui ait été plus ardu qu’un autre; c’est la structure d’ensemble du texte qui a posé problème.

La séparation et l’organisation de vos chapitres se sont-elles faites naturellement ou avez-vous dû les retravailler ?

Cela s’est fait de manière naturelle, mais il y a eu des corrections dont j’ai parlé plus haut. Deux chapitres ont fusionné avant d’arriver au début du livre. Ils ont été en quelque sorte compactés, mais une amie éditrice m’a fait remarquer que l’action allait trop vite, alors finalement, ce chapitre a été scindé en deux. Heureusement, cette dernière correction a été faite avec facilité.

Le sentiment de satisfaction doit être immense lorsque l’on achève une telle entreprise. Pouvez-vous nous le décrire ?

Il l’est bien évidemment. Je n’ai cependant pas eu le temps de faire la fête. Il y a eu une période de correction qui s’est terminée juste à la fin des vacances. Le 1er septembre, le jour de la rentrée, je me suis levé à cinq heures du matin pour allumer mon PC et rajouter une ultime touche au texte. Puis je suis parti l’esprit tranquille à mon travail.

Sans bien sûr nous dévoiler l’intrigue, quel (s) moment (s) préférez-vous dans votre œuvre ?

Les plus beaux moments ne sont pas forcément des éléments de l’histoire. Ceux qui m’ont le plus ému racontent la mort du vieux mage Somakati, puis le voyage de son âme vers les Îles Fortunées. Ce sont de purs moments de méditation, où je ne pense plus qu’à la beauté des mots et des images. Il s’agit de digressions, mais je me suis arrangé pour qu’ils ne s’écartent pas trop de l’histoire. Ce sont comme des respirations, des pauses dans une intrigue qui se déroule assez rapidement.


Dernière édition par Alexandre Lévine le Ven 6 Mai 2011 - 19:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Lévine
Petite Plume
Petite Plume


Messages : 21
Date d'inscription : 30/04/2011

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Ven 6 Mai 2011 - 8:20

A la recherche d'un éditeur

S’agissait-il de votre premier tapuscrit envoyé ou avez-vous d’autres écrits n’ayant pas trouvé preneurs ?

Mon roman « Sur les rives du désert » a été envoyé en 2008 à neuf éditeurs. Huit d’entre eux m’ont opposé un refus, le dernier n’a jamais répondu. Avant l’an 2000, j’avais fait de rares envois, qui n’avaient pas plus donné de résultats.

Avant de chercher un éditeur pour ce roman, avez-vous fait paraître des nouvelles ? Si oui, sous quelle forme ? Recueil, anthologie, revues, webzine... ?

Non, je n’ai jamais essayé de publier de nouvelles.

Que pensez-vous, à ce titre, de la nouvelle, notamment sur le côté formateur qu'elle peut avoir pour un écrivain novice ?

On peut commencer par écrire par des nouvelles, parce que ce sont des textes courts, que vous arrivez à les terminer sans avoir fait d’immenses efforts. Mais la structure narrative d’une nouvelle n’est pas comparable à celle d’un roman. Si vous voulez composer des romans, alors entraînez-vous à écrire des romans.

Comment avez-vous su que votre roman était achevé, que vous ne pouviez plus l’améliorer, qu’il était temps de l’envoyer ?

C’est une question à laquelle il est difficile de répondre. Il est bon que le roman reste dans un tiroir pendant quelque temps. Cela permet de s’éloigner de lui, puis de revenir vers lui avec un regard neuf. D’une certaine manière, c’est une chance qu’aucun de mes romans n’ait été publié tout de suite. Bien sûr, l’éditeur m’aurait proposé des corrections, mais moi aussi, de mon côté, j’aurais fini par trouver des améliorations à faire.
Je suis de ceux qui pensent que la perfection n’est pas de ce monde, alors la correction d’un roman n’est jamais vraiment terminée.

À combien d’éditeurs l’avez-vous envoyé ?

Pas beaucoup. A deux éditeurs de moyenne taille et à deux petits éditeurs. L’un m’a répondu au bout de huit mois. L’autre n’a jamais répondu.

À partir de ce moment commence l’attente d’une réponse. Pouvez-vous nous décrire ce que l’on ressent ?

En ce qui me concerne, pas grand chose. J’avais l’esprit occupé ailleurs.

Aviez-vous des liens personnels ou professionnels ayant pu appuyer votre tapuscrit auprès des maisons d’édition ?

J’en ai à partir de cette année. Sans cela, le roman n’aurait sûrement pas été publié. Il a donc échappé à l’étape de la sélection, mais pas à celui de la correction.
Revenir en haut Aller en bas
olivier.lusetti
Conseiller Littéraire
Conseiller Littéraire
avatar

Masculin Messages : 4073
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 50
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Ven 6 Mai 2011 - 11:44

Un grand merci pour ta venue et tes réponses que je vais de ce clic relire. Je te dis à demain 18 heures pour le direct.

Amicalement
Olivier.
:)

_________________
COMMENT MIEUX ÉCRIRE, RACONTER UNE HISTOIRE ET RÉUSSIR SA FANTASY. Disponible à la vente

COMMENT ON DEVIENT ÉCRIVAIN ET LE TRAVAIL DU STYLE. Antoine Albalat. Disponible à la vente.

Comment écrire une histoire fantastique en 5 semaines. Disponible à la vente.

Comment il ne faut pas écrire & L'art d'écrire enseigné en 20 leçons & Les Tendons du Style. Antoine Albalat. Disponible à la vente.
Revenir en haut Aller en bas
olivier.lusetti
Conseiller Littéraire
Conseiller Littéraire
avatar

Masculin Messages : 4073
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 50
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Sam 7 Mai 2011 - 0:04

Bonjour Alexandre Lévine et encore merci pour ta venue ici. Comme je ne pourrais pas être présent à l’heure du direct, sauf changement de dernière minute, ce samedi à 18 heures, je me permets de te laisser mes questions. Je te remercie par avance des réponses que tu leur donneras.


À l’une de nos questions tu réponds :
Ma mère a un été une auteure renommée dans son pays (assez loin de l’Hexagone) autour des années 1960.

Peut-on en savoir plus ? Quel genre écrivait-elle ? Peut-on connaître son nom ? Son écriture a-t-elle influencé la tienne ? Si, oui, dans quelle mesure ?

À l’une de nos questions tu réponds
Quand j’ai commencé à écrire, je ne savais même pas que la fantasy existait!

Pourtant tu es édité dans une maison d’édition qui publie essentiellement de la fantasy, surprenant. Comment t’es-tu mis à écrire de la Fantasy ? Quelles sont tes références en la matière ? Et peux-tu citer des passages qui t’ont marqué d’auteur de fantasy qui t’ont sans doute amené à vouloir en écrire ? Qu’est-ce pour toi que la Fantasy ? À ce propos, tu t’interroges en répondant à l’une de nos questions :

Comment écrire un roman obéissant aux exigences de la fantasy en se basant sur des mythes et des légendes qui tiennent en quelques lignes?

Justement, quelles sont pour toi les exigences d’un roman de fantasy ?

_________________
COMMENT MIEUX ÉCRIRE, RACONTER UNE HISTOIRE ET RÉUSSIR SA FANTASY. Disponible à la vente

COMMENT ON DEVIENT ÉCRIVAIN ET LE TRAVAIL DU STYLE. Antoine Albalat. Disponible à la vente.

Comment écrire une histoire fantastique en 5 semaines. Disponible à la vente.

Comment il ne faut pas écrire & L'art d'écrire enseigné en 20 leçons & Les Tendons du Style. Antoine Albalat. Disponible à la vente.
Revenir en haut Aller en bas
olivier.lusetti
Conseiller Littéraire
Conseiller Littéraire
avatar

Masculin Messages : 4073
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 50
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Sam 7 Mai 2011 - 0:06

À l’une de nos questions tu réponds :

Mon roman « Sur les rives du désert » a été envoyé en 2008 à neuf éditeurs. Huit d’entre eux m’ont opposé un refus, le dernier n’a jamais répondu.
Peut-on savoir l’éditeur qui a finalement retenu ton récit ? Quel est le genre de ton livre ? Quel est le sujet de « sur les rives du désert » ?

À à l’une de nos questions tu réponds :
On peut commencer par écrire par des nouvelles, parce que ce sont des textes courts, que vous arrivez à les terminer sans avoir fait d’immenses efforts.

Pourrais-tu développer ta pensée Alexandre, car à te lire on dirait qu’écrire une nouvelle ne demande pas d’efforts ?

À la question :
Aviez-vous des liens personnels ou professionnels ayant pu appuyer votre tapuscrit auprès des maisons d’édition ?

Tu réponds :
J’en ai à partir de cette année. Sans cela, le roman n’aurait sûrement pas été publié. Il a donc échappé à l’étape de la sélection, mais pas à celui de la correction.

Je pense que tu dois parler de ton nouvel éditeur les éditions Artalys. Reprends-moi si je me trompe. Comment votre rencontre s’est-elle passée ? Qu’est-ce que cela fait de porter sur ses épaules le poids de l’ouverture d’une collection ? Je présume que ta réussite conditionne en partie la suite de cette collection. Sinon pourrais-tu développer ta certitude que sans appuis ton roman n’aurait pas été publié ?


Encore merci pour toutes tes réponses.

Amicalement

Olivier

_________________
COMMENT MIEUX ÉCRIRE, RACONTER UNE HISTOIRE ET RÉUSSIR SA FANTASY. Disponible à la vente

COMMENT ON DEVIENT ÉCRIVAIN ET LE TRAVAIL DU STYLE. Antoine Albalat. Disponible à la vente.

Comment écrire une histoire fantastique en 5 semaines. Disponible à la vente.

Comment il ne faut pas écrire & L'art d'écrire enseigné en 20 leçons & Les Tendons du Style. Antoine Albalat. Disponible à la vente.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Lévine
Petite Plume
Petite Plume


Messages : 21
Date d'inscription : 30/04/2011

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Sam 7 Mai 2011 - 1:06

Bonjour Olivier,

Je réponds à tes questions:

Au sujet de ma mère:

Elle est né au Vietnam et n'avait pas encore trente ans quand elle s'est mise à écrire, avec le pseudonyme Tuyêt Huong (Parfum de Neige). Son talent a été reconnu par un grand écrivain de l'époque, Nhât Linh. Il lui a permis d'être publié. Elle écrivait des romans sentimentaux, sans la connotation péjorative que ce terme a actuellement. C'étaient de belles histoires d'amour, écrits avec un style qui allait droit au cœur des lecteurs. Elle écrivait également de la poésie, comme tous les membres de sa très grande famille. Ce climat littéraire m'a beaucoup influencé. Je suis né dedans!

Ma découverte de la fantasy:

C'est la science-fiction qui m'a amené à la fantasy, les deux genres étaient considérés comme liés. J'ai commencé par lire de très grands auteurs: Jack Vance, Michael Moorcock, Tanith Lee, Fritz Leiber, J.R.R. Tolkien, Marion Zimmer Bradley. J'ai été très impressionné par l'écriture de Tanith Lee.

Mon premier roman de fantasy est précisément Le mage de la Montagne d'Or. J'ai pris mes connaissances en mythologie et j'ai décidé d'en faire un roman.

Qu'est-ce que la fantasy?

C'est un genre littéraire faisant appel à des mondes imaginaires, mais qui peuvent très s'inspirer de pays réels. L'ambiance est historique, ce qui situe ce genre aux antipodes temporelles de la science-fiction. Le fantastique y est plus ou moins présent, ce qui nécessite toujours de s'appuyer sur les mythes et légendes. Le propre des auteurs de fantasy est d'écrire de grandes sagas, avec des histoires complexes, et les lecteurs sont invités à voyager dans ces mondes. La narration doit être conçue pour les y retenir.


Dernière édition par Alexandre Lévine le Sam 7 Mai 2011 - 2:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Lévine
Petite Plume
Petite Plume


Messages : 21
Date d'inscription : 30/04/2011

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Sam 7 Mai 2011 - 2:00

Au sujet de « Sur les rives du désert »


C'est un roman historique et sentimental qui se déroule sur la Route de la Soie, au VIe siècle. J'y présente une civilisation découverte il y a un siècle, tout à fait fascinante mais qui est restée totalement méconnue. Le mage de la Montagne d'Or reprend ses bases historiques. Cela sautera aux yeux de quiconque lira les deux livres. Le professeur de français qui l'a lu et corrigé a beaucoup regretté qu'il n'ait pas trouvé d'éditeur. C'est finalement Edilivre Coup de cœur qui l'a pris sous son aile.

Au sujet de nouvelles

La nouvelle est un genre exigeant, mais à mon avis, un texte de 10 pages demande moins d'efforts qu'un texte de 300 ou 400 pages. Simple question de quantité.

Sur la publication du mage

Mon roman a été lu par une responsable d'une petite maison d'édition qui s'appelle Sombres Rets, et que je connais. Elle a apprécié le texte et suggéré quelques modifications. Mais sa maison a pour principe de ne pas publier des cycles de fantasy dont la fin n'est pas déjà écrite. Sur Artalys, qui a d'étroits liens avec Sombres Rets, les cycles incomplets sont acceptés.

Je pense que les chances d'être édité, pour les auteurs qui ne connaissent personne dans le monde de l'édition, sont très minces. Dans le monde de la fantasy, le plus gros éditeur n'accepte pas les manuscrits. L'Atalante de Mnémos entrouvrent juste un peu leurs portes. Les petits éditeurs sont plus ouverts mais leurs capacités de vente sont très limitées.

Artalys est un petit éditeur et il est très prudent. Avec Le mage de la montagne d'Or, tous les signaux sont pour le moment au vert. Nous ne voyons pas de raison que le public s'en écarte et nous sommes donc confiants.
Revenir en haut Aller en bas
MissCoco
Conseillère
Conseillère
avatar

Féminin Messages : 1453
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 22

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Sam 7 Mai 2011 - 5:22

Bonsoir,
Félicitations pour ton édition chez Artalys !
Edilivre n'a pas de réseau de diffusion, et n'est pas un véritable éditeur. En effet, il faut payer certains services comme la correction, la couverture. Le réseau de diffusion est inexistant mis à part sur le web, et surtout, il acceptent n'importe quel manuscrit. Pour moi, c'est une sorte d'hybride entre l'auto-édition et l'édition à compte d'éditeur. (J'ai rédigé un petit article à ce sujet, présent sur le forum).
Les romans coup de coeur sont-ils mieux mis en avant ? Si oui, comment ?
Maintenant que tu as un éditeur, ton roman est-il libre de droits ? Dans le cas contraire, pendant combien de temps Edilivre en a-t-il l'exclusivité ?
Merci d'avance pour tes réponses :)


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.revedefantasy.org
Alexandre Lévine
Petite Plume
Petite Plume


Messages : 21
Date d'inscription : 30/04/2011

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Sam 7 Mai 2011 - 5:33

Bonjour MissCoco,

Effectivement, je ne considère pas qu'Edilivre soit un vrai éditeur. Mais à l'intérieur, il y a la collection Coup de Cœur, et c'est différent. Il s'agit en fait d'un éditeur, appelé "Éditeur Indépendant", qui a été intégré dans Edilivre. Il y a une vraie sélection. Les auteurs sont invités à des salons (comme aux Imaginales prochainement), ils peuvent faire des dédicaces en libraires, des communiqués de presse sont envoyés, etc.

Bon, ils ne se battent pas pour leurs auteurs autant que les "vrais" éditeurs, mais il y a un petit effort.
Revenir en haut Aller en bas
MissCoco
Conseillère
Conseillère
avatar

Féminin Messages : 1453
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 22

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Sam 7 Mai 2011 - 5:35

Je me permets d'insister : ton roman est-il libre de droits ? Dans le cas contraire, pendant combien de temps Edilivre en a-t-il l'exclusivité ?
Et les déplacements, la nourriture et l'hébergement sont-ils financés par l'éditeur ?

EDIT : Je n'ai rien contre les maisons d'édition comme Edilivre, mais je trouve dommage qu'après tant de labeur, un auteur en soit son prisonnier.

_________________


Dernière édition par MissCoco le Sam 7 Mai 2011 - 5:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.revedefantasy.org
Alexandre Lévine
Petite Plume
Petite Plume


Messages : 21
Date d'inscription : 30/04/2011

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Sam 7 Mai 2011 - 5:45

Ah j'oubliais! Mon roman n'est plus libre de droits. Le contrat ne précise pas de délai.

Non, l'éditeur ne finance pas les déplacements.

En fait, j'ai utilisé la collection Coup de Cœur comme un marchepied. Il veulent publier des premiers romans, découvrir de nouveaux talents. Je crois qu'ils ont une once de sincérité, alors je leur ai laissé mon premier roman.
Revenir en haut Aller en bas
MissCoco
Conseillère
Conseillère
avatar

Féminin Messages : 1453
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 22

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Sam 7 Mai 2011 - 5:50

Citation :
Ah j'oubliais! Mon roman n'est plus libre de droits. Le contrat ne précise pas de délai.
Est-ce uniquement le cas pour les romans de la Sélection Coup de Coeur, ou pour tous les écrits publiés par Edilivre ?
Pour ma part, je trouve cette clause vraiment injuste.
:(

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.revedefantasy.org
Alexandre Lévine
Petite Plume
Petite Plume


Messages : 21
Date d'inscription : 30/04/2011

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Sam 7 Mai 2011 - 5:54

Je ne pourrais pas répondre à ta dernière question, ne connaissant que la collection Coup de Cœur.

La cession de droits n'empêche pas du tout un autre éditeur d'acquérir le livre. C'est une porte ouverte vers la vraie édition.
Revenir en haut Aller en bas
MissCoco
Conseillère
Conseillère
avatar

Féminin Messages : 1453
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 22

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Sam 7 Mai 2011 - 5:55

Merci de ta réponse. Y-a-t-il une contrepartie financière à cette cession de droits ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.revedefantasy.org
Alexandre Lévine
Petite Plume
Petite Plume


Messages : 21
Date d'inscription : 30/04/2011

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Sam 7 Mai 2011 - 5:59

Bien sûr, des droits d'auteurs sont versés. Ils sont de 10% à partir du centième exemplaires et de 15% à partir du millième. Et là, on est bien mieux servi qu'avec les autres éditeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Lévine
Petite Plume
Petite Plume


Messages : 21
Date d'inscription : 30/04/2011

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Sam 7 Mai 2011 - 6:03

Je te remercie pour tes questions, MissCoco, mais il va falloir que je m'absente une petite heure. Je serai de retour après, disponible pour d'autres questions :)
Revenir en haut Aller en bas
MissCoco
Conseillère
Conseillère
avatar

Féminin Messages : 1453
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 22

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Sam 7 Mai 2011 - 6:03

Merci de ton information, que je connaissais déjà. D'ailleurs, c'est une gageure, car vendre cent exemplaires sans promotion ni réseau de diffusion (et même en démarchant, les libraires diront qu'Edilivre n'est pas un véritable éditeur).
Je te demandais si une maison d'édition ou son auteur devait payer une contrepartie financière à Edilivre en échange des droits d'un livre.

EDIT : Pour la cession de droits, j’ai finalement trouvé ma réponse tout seule :
4.1 Si l’auteur le souhaite, Editeur Indépendant cédera à première demande de sa part leurs droits d’exploitation de l’ouvrage à tout éditeur qui en aura exprimé le souhait.
4.2 En cas de cession, l’éditeur cessionnaire reversera à Editeur Indépendant 4 % (quatre pour cent) du chiffre d’affaire public réalisé pendant toute la durée d’exploitation de l’ouvrage. La mention suivante sera portée sur les ouvrages de l’éditeur cessionnaire : « œuvre découverte sur Editeur Indépendant.com ».

_________________


Dernière édition par MissCoco le Sam 7 Mai 2011 - 6:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.revedefantasy.org
MissCoco
Conseillère
Conseillère
avatar

Féminin Messages : 1453
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 22

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Sam 7 Mai 2011 - 6:04

Eh bien à tout à l'heure Alexandre.
Encore un grand merci pour tes réponses, très instructives :D

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.revedefantasy.org
MissCoco
Conseillère
Conseillère
avatar

Féminin Messages : 1453
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 22

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Sam 7 Mai 2011 - 6:06

Pour tout à l'heure :

J’ai fait une petite recherche sur Google sur ta mère, et je n’ai rien trouvé. Pourrais-tu me donner le titre d’une de ses œuvres majeures ?

Ton roman est très dépaysant, tandis que la couverture fait plutôt penser à un monde européen :
Le physique des personnages (la jeune femme me rappelle le tableau de la naissance de Vénus de Botticelli).
Les montagnes :Un désert incite plus au voyage et rappellerait que ton univers est oriental.
Enfin, le petit coin architectural en bas à droite, que je ne trouve pas très beau, car terne au niveau des couleurs et assez simpliste.
Ne penses-tu pas qu'une couverture orientalisante conviendrait mieux à ton oeuvre ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.revedefantasy.org
Alexandre Lévine
Petite Plume
Petite Plume


Messages : 21
Date d'inscription : 30/04/2011

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Sam 7 Mai 2011 - 7:06

Me revoilà, et pour un bon moment s'il le faut!

Au sujet de ma mère, il n'y a presque rien sur Internet. Elle a arrêté son activité littéraire en 1963, quand elle a quitté le Sud Vietnam pour partir en France. Les communistes ont annexé ce pays en 1975, et la littérature qu'elle défendait a été jugée décadente. De sa période de gloire, il reste des textes publiés dans d'anciennes revues.

Une soixantaine de ses poèmes viennent d'être mis en ligne:

http://thoca.info/diendan/index.php?showtopic=3940

Mais c'est tout en vietnamien. En France, elle a publié un recueil de poèmes rédigé directement en français, Tendre Âge, aux éditions Caractères. Mais à la mort du fondateur de cette maison, Bruno Durocher, il a disparu du catalogue. Ce qui n'est pas très normal.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Lévine
Petite Plume
Petite Plume


Messages : 21
Date d'inscription : 30/04/2011

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Sam 7 Mai 2011 - 7:22

Maintenant, au sujet de la couverture de mon roman.

C'est une affaire un peu compliquée. J'ai écrit que je me suis basé sur un mythe très répandu chez les ethnies de la Chine du Sud, mais il provient en fait de la région de Tourpan. Elle se trouve dans la province du Xinjiang, à l'ouest de la Chine, conquise par les Chinois il y a deux siècles et demi. Ses habitants originels étaient de type européen. Et de fait, par la langue et la culture, ils nous étaient apparentés. Voilà pourquoi les personnages de la couverture n'ont pas une allure orientale.

La femme de la couverture, Astarya, est une ancienne déesse vénérée à Tourpan, que les Chinois appellent Nüwa. On ne connaît malheureusement pas son vrai nom. Mais puisque c'est de la mythologie indo-européenne, on la retrouve en Europe, et notamment en France, sous le nom de ... Mélusine. A deux reprises, elle se montre en femme-serpent. Le nom que je lui ai attribué a été tiré de l'ancienne langue de Tourpan: il signifie "pure".

En bas à droite, on voit l'intérieur de la Montagne d'Or. C'est un peu sombre. L'illustratrice a renoncé à mettre les lumières qui sont décrites dans le texte.
Revenir en haut Aller en bas
MissCoco
Conseillère
Conseillère
avatar

Féminin Messages : 1453
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 22

MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   Sam 7 Mai 2011 - 8:09

Merci pour le lien, (j'ai lancé une traduction automatique) et bonne réussite pour ton roman.
Cordialement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.revedefantasy.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre avec alexandre Lévine l'auteur du Mage de la Montagne d'Or aux éditions Artalys.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [ Alexandre lévine ] Le mage de la montagne d'or
» "Le Mage de la Montagne d'Or" de Alexandre Lévine
» LE MAGE DE LA MONTAGNE D'OR d'Alexandre Lénine
» [Éditions Artalys] Le mage de la montagne d'or d'Alexandre Lévine
» [Levine, Alexandre] Le mage de la montagne d'or

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rêve de Fantasy :: Général :: LA RUBRIQUE DES PRESCRIPTEURS ET DES AUTEURS-
Sauter vers: