Association et forum Francophone créés le 8 avril 2009 avec Comité de Lecture. Ici, les terres de l’imaginaire sont foulées par des écrivains en herbe, en devenir ! Ici, la langue française parle le fantastique ! Ici ! Votre œuvre sera lue, évaluée.
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Ernestoo
Apprenti(e)-Magicien
Apprenti(e)-Magicien
avatar

Messages : 234
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Mar 15 Fév 2011 - 7:22

Bonjour Simon

Merci tout d'abord de venir partager ton expérience avec nous.

J'ai moi aussi parcouru ton blog et il est vrai qu'il regorge d'informations interessantes. Je l'ai d'ailleurs mis en favoris.^^

J'aurai juste une question concernant la parution de ton premier roman: As tu essuyé beaucoup de refus avant ton premier contrat? Car tu mentionnes ta dernière oeuvre mais pas la toute première^^

Merci à toi

Ernestoo
Revenir en haut Aller en bas
Simon Sanahujas
Petite Plume
Petite Plume


Messages : 26
Date d'inscription : 31/01/2011

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Mar 15 Fév 2011 - 7:25

Je reprends ;-)

Sunny Blue a écrit:

Pourquoi avoir commencé ton roman par ces deux personnages s'échappant d'un navire pris dans une bataille navale plutôt que par une autre scène ?
Peut-on dire que Karn est un personnage entier, qui ne doute pas, va toujours de l'avant ? Pourquoi tel type de personnage plutôt que tel autre ? Qu'est-ce qu'il amène à la narration qu'un autre ne lui aurait pas donné ?

L'intérêt de cette scène, au-delà de l'action qu'elle montre, est qu'elle représente l'un des points cruciaux de l'intrigue. Toute l'histoire du roman va partir de ce momentet de certains des détails qui y apparaissent. La placer en premier m'a donc semblé relever de l'évidence.

Karn est en effet un personnage entier et qui va de l'avant. Par contre, le doute n'est pas absent de sa psychologie, c'est notamment quelqu'un qui se remet constamment en question et qui cherche à se comprendre ou tout du moins à appréhender de manière plus claire ses désirs. Quant à savoir pourquoi j'ai choisi Karn plutôt qu'un autre, c'est une vaste question. Je pense que l'on pourrait facilement résumer cela à une chose : il présente des caractéristiques psychologiques que j'avais envie de traiter et de faire découvrir.

Quant à ce qu'il apporte à la narration, je ne me suis absolument pas posé la question dans ce sens là. Pour "Nereliath", je ne me suis jamais dit "tiens je vais raconter telle histoire, quelle personnage pourrait me le permettre au mieux". Je suis parti d'un personnage avant tout et je me suis demandé quelle histoire pourrait mettre en avant ce que je cherchais à montrer de lui. Dans d'autres textes (mais jamais pour un roman), il m'est arrivé d'avoir une idée et de chercher à trouver le personnage le mieux adapté à celle-ci. Les deux sont valables à mon avis, c'est une question de goût et d'inspiration.

Sunny Blue a écrit:
L'action est prédominante comme l'annonce la présentation de ton roman ; les scènes s'enchaînent sans lasser le lecteur ; le roman part au quart de tour. Tant mieux si l'on ne s'ennuie pas, et je ne saurais que défendre ton idée de donner du mouvement aux passages explicatifs. Cependant, reste-t-il quelque chose quand l'on a refermé ce roman ? Est-ce du pur divertissement que tu assumes comme tel ou y a-t-il quelque chose de plus profond ?
Ne regrettes-tu pas de devoir en passer par une action tonitruante dès la première ligne pour hameçonner le lecteur potentiel ?

Ce que j'aime dans un livre, c'est que celui-ci ne m'ennuie pas, ET qu'il renferme quelque chose de plus que le simple divertissement. Et c'est ce que j'essaye de produir. "Nereliath" peut se lire comme un simple divertissement, mais il renferme d'autres choses, des réflexions et des propositions sur différentes thématiques (notamment la liberté, l'hypothèse d'une destinée, les différentes classes sociales, la manière d'aborder les aléas de la vie, les hésitations par rapport aux différentes phases d'une vie...). Cela apparaît par petites touches tout au long du texte et, même si je me suis investi pour colorer ainsi mon texte, la compréhension de ces thématiques n'est absolument pas nécessaire pour prendre plaisir à l'histoire. Si une partie des lecteurs découvre dans ces sujets des choses qui les intéressent, les interrogent, et en retire du plaisir, alors j'aurai atteint mon objectif. Mais ce n'est pas une finalité en soi.

Sunny Blue a écrit:
Te considères-tu comme un auteur estampillé "Howard" ou "fantasy barbare" ou je ne sais quoi d'autre, qui écrit toujours dans le même esprit ? A ce propos, reprends-tu des ingrédients obligés pour ne pas froisser tes lecteurs, dévier de la ligne éditoriale ou de ton étiquette ? Construis-tu tes histoire selon un schéma type qui a fait ses preuves ou essais-tu systématiquement d'innover avec les risques que cela comporte ?

C'est amusant car j'ai une même réponse pour toutes ces questions, c'est "non". Pour développer un tout petit peu, je ne me suis jamais senti obligé à quoi que ce soit en écrivant. pour faire dans le grossier, je ne me suis par exemple jamais que, écrivant de la fantasy, il me fallait caser un dragon quelque part :-). Et c'est bien là tout l'intérêt de l'activité de romancier : le fait de posséder une liberté d'action totale quant à son travail.
Revenir en haut Aller en bas
Simon Sanahujas
Petite Plume
Petite Plume


Messages : 26
Date d'inscription : 31/01/2011

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Mar 15 Fév 2011 - 7:38

Roknar a écrit:
Faites-vous des recherches pour vos livres, ou vous reposez-vous sur vos connaissances de base ? En gros, êtes-vous attachés à une crédibilité très grande de votre univers (à l'instar de G.R.R. Martin par exemple) ou cela n'est-il qu'un point secondaire dans l'élaboration du roman ? Pensez-vous que dans le cadre d'un roman de SF, il est nécessaire de faire des recherches sur différents sujets, telle la théorie d'Einstein sur la vitesse de la lumière ?

Salut Roknar,

J'effectue des recherches en effet mais, je dois l'avouer, bien moins que certains auteurs. Pour tout ce qui relève de la fantasy, je possède d'assez bonnes connaissances au niveau de l'époque médiévale donc j'arrive à me débrouiller. Ceci dit, "L'encyclopédie médiévale" de Viollet-le-Duc est constamment sur mon bureau et je la feuillète régulièrement. C'est une mine d'or en ce qui concerne l'architecture, les vêtements, les armes et armures. Et mes vieux cours de la fac d'histoire ne sont jamais loins non plus. Pour "Nereliath", comme il s'agit d'une histoire de pirates, j'ai effectué beaucoup de recherches sur les navires, depuis l'antiquité jusqu'au bas moyen-âge, pour choisir ceux que je voulais mettre en scène et posséder une bonne idée de leurs caractéristiques techniques.

En science-fiction, cela m'arrive systématiquement. Récemment j'ai évoqué le dessein intelligent dans un texte et j'ai fait des recherches poussées là-dessus. Une autre fois, je parlais d'un vaisseau propulsé par des voiles solaires et je me suis donc documenté sur les théories scientifiques à ce sujet.

De manière générale, je pense qu'il faut impérativement se documenter sur ce dont on parle. En science-fiction par exemple, si on écrit un roman de space-opera façon "Guerre des étoiles", la documentation est beaucoup moins importante car c'est un genre qui ne met pas la science au coeur du récit. Quant aux théories de Einstein sur la vitesse de la lumière, n'oublions pas que l'hyperespace a été inventé de toute pièce par des auteurs qui voulaient faire voyager rapidement leurs personnages d'un système à un autre. Ils ont contourné le problème et ça n'a posé de soucis à personne :-).
Revenir en haut Aller en bas
Simon Sanahujas
Petite Plume
Petite Plume


Messages : 26
Date d'inscription : 31/01/2011

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Mar 15 Fév 2011 - 7:43

Ernestoo a écrit:

J'aurai juste une question concernant la parution de ton premier roman: As tu essuyé beaucoup de refus avant ton premier contrat? Car tu mentionnes ta dernière oeuvre mais pas la toute première^^

Salut Ernesto,

Et encore une fois : content que mon blog suscite de l'intérêt, ça va me motiver à m'y remettre...

Concernant "Suleyman", mon premier roman donc, j'ai essuyé un paquet de refus. Je dirais une demi-douzaine, de mémoire. Avec le recul cela ne m'étonne pas : un premier roman est rarement parfait. Après tous ces refus, j'ai repris le texte et je l'ai modifié assez profondément, et ce n'est qu'ensuite qu'il a été accepté...
Revenir en haut Aller en bas
Sunny Blue
Adjuvant de l’Écriture
Adjuvant de l’Écriture
avatar

Masculin Messages : 982
Date d'inscription : 16/02/2010
Age : 40
Localisation : Pas-de-Calais / Côte d'Opale

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Mer 16 Fév 2011 - 23:13

Merci d'avoir répondu à mes nombreuses questions, lesquelles réponses me permettent de mieux cerner ta démarche.

Je voulais ajouter que je te rejoins tout à fait sur le fait que le premier roman est toujours plus compliqué et long à écrire, puis à corriger, alors que le second, une fois la méthode acquise, passe comme une "lettre à la poste".

Je constate aussi qu'écrire de façon "professionnelle", c'est-à-dire de publier environ un livre par an, c'est d'abord s'imposer une régularité et donc forcer l'inspiration, en tout cas la faire travailler et non attendre qu'elle nous tombe dessus.

A la lecture du premier jet de réponses, tu indiques préférer rédiger les scènes d'action et de dialogue. J'en déduis que ton écriture ne doit pas être linéaire. Une dernière pour la route : que conseilles-tu entre rédaction linéaire et non-linéaire ? Quelle est ta méthode pour t'y retrouver ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fantasy-modedemploi.fr
Simon Sanahujas
Petite Plume
Petite Plume


Messages : 26
Date d'inscription : 31/01/2011

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Sam 19 Fév 2011 - 1:16

Sunny Blue a écrit:


Je constate aussi qu'écrire de façon "professionnelle", c'est-à-dire de publier environ un livre par an, c'est d'abord s'imposer une régularité et donc forcer l'inspiration, en tout cas la faire travailler et non attendre qu'elle nous tombe dessus.

Personnellement, je n'ai pas trop de problème vis-à-vis de l'inspiration. Comme un roman demande énormément de temps, j'ai généralement plusieurs idées de romans qui me viennent durant la rédaction d'un livre. C'est un constat assez effrayant puisque, à moins de bosser 24h sur 24 et 7 jours sur 7, je n'aurai jamais l'occasion de mettre toutes les idées qui me viennent sur le papier. Dans le doute, je les note quand même sur un carnet...

Sunny Blue a écrit:
A la lecture du premier jet de réponses, tu indiques préférer rédiger les scènes d'action et de dialogue. J'en déduis que ton écriture ne doit pas être linéaire. Une dernière pour la route : que conseilles-tu entre rédaction linéaire et non-linéaire ? Quelle est ta méthode pour t'y retrouver ?

Eh bien en fait non : j'écris majoritairement de manière linéaire. Lorsqu'on pose sur le papier le synopsis d'un roman, on se dit souvent que telle scène va être géniale et on ressent une grande impatience à l'idée de l'écrire. Mais si on résonne de cette façon et qu'on commence par rédiger les scènes qui nous intéressent le plus, on va forcément se retrouver à devoir achever le texte par toutes les scènes qui nous plaisent le moins. Et ça, je crois que ça doit sévèrement impacter le moral et la productivité. Du coup je n'agis pas ainsi, et c'est d'ailleurs assez motivant. Lorsque je vois sur mon synopsis que l'une des scènes que j'attends se rapproche, j'ai d'autant plus envie d'écrire celles qui précèdent pour y arriver.

Il y a un autre soucis également, mais qui vient de ma manière de travailler. Comme je le disais : je ne développe pas tous les détails de mon histoire avant de me lancer dans la rédaction, une quantité non négligeable d'entre eux viennent ainsi s'ajouter à la base en cours de route. En conséquence, si j'écrivais les scènes finales dès le début (souvent celles qui sont les plus intéressantes puisqu'elles révèlent le dénouement de l'histoire), j'aurais de fortes chances de devoir les réécrire en profondeur en fonction des éléments nouveaux venus s'ajouter durant le reste de la rédaction.

De manière générale, je suis donc plutôt pour l'écriture linéaire.

Après, il existe également des contre exemples en fonction de la structure du texte que l'on aborde. Récemment, j'ai travaillé sur un roman dont la chronologie est éclatée. Mais durant la phase de rédaction, je l'ai abordé de manière chronologique, pour en mélanger les chapitres par la suite. De fait, certaines scènes écrites au tout début peuvent se situer dans le montage final vers la fin du roman.
Revenir en haut Aller en bas
utopie
Mini rêveur
Mini rêveur
avatar

Féminin Messages : 162
Date d'inscription : 22/12/2010
Localisation : toulouse (pas loin de paul sabatier)

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Sam 19 Fév 2011 - 2:26

J'en reviens au dictionnaire d'analogie M. Sanahujas, est ce un dictionnaire qui permet de trouver tous les sens d'un mot ?

Par exemple si je prends "crépuscule" : me donnera t-il le sens "tombée de la nuit" et "crépuscule d'une vie" par exemple ?
J'aime beaucoup travailler avec/sur le sens des mots (c'est meme mon dada) et je voudrais donc savoir si un tel dictionnaire pourrait me servir.


PS : Vos idées de nouveaux articles me paraissent très intéressantes aussi, mais bien sur je suis tout à fait d'accord qu' il vaut mieux prendre son temps et faire bon qu'aller vite et bacler :)
Revenir en haut Aller en bas
plume_du_reve
Apprenti(e)-Magicien
Apprenti(e)-Magicien
avatar

Féminin Messages : 310
Date d'inscription : 26/08/2010
Age : 28
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Sam 19 Fév 2011 - 4:04

il y a des chances pour qu'il te donne "crépuscule" dans le sens du coucher de soleil, et "crépuscule" dans le sens du "final" du "dernier rayon".

Mais tout dépend si tu prends un poche ou un complet bien sûr.

je n'ai pas le mien sous la main, donc je ne peux que supposer ^^
Revenir en haut Aller en bas
utopie
Mini rêveur
Mini rêveur
avatar

Féminin Messages : 162
Date d'inscription : 22/12/2010
Localisation : toulouse (pas loin de paul sabatier)

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Sam 19 Fév 2011 - 20:51

Fin du dernier rayon ? Biizarre scratch ^^

En fait je cherche quelque chose, comme un dico, qui me donnerait toutes les expressions dans lequel un mot peut etre employé (mais pas des proverbes ou citations), par exemple à l'entrée "crépuscule" :

- coucher du soleil
- être au "crépuscule de sa vie", se dit quand on est dans la partie déclinante de sa vie, proche de la mort.


Ce serait plus un truc comme ça que je cherche... au final tous les sens (ou presque tous) que peut recouvrir un même mot.
Revenir en haut Aller en bas
Akram
Ecrivain Elfique
Ecrivain Elfique
avatar

Masculin Messages : 2500
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Sam 19 Fév 2011 - 22:08

Bonjour utopie.

As-tu pensé à l'encyclopédie en ligne du CNTRL ? En voici le lien :
http://www.cnrtl.fr/definition/

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
http://surlesterresdakram.weebly.com/
utopie
Mini rêveur
Mini rêveur
avatar

Féminin Messages : 162
Date d'inscription : 22/12/2010
Localisation : toulouse (pas loin de paul sabatier)

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Sam 19 Fév 2011 - 22:33

Bonjour,


Pas du tout Akram ! A vrai dire je ne connaissais pas.... mais c'est exactement ce que je recherche, il y a même un sens de crépuscule auquel je n'aurais pas pensé...


Merci beaucoup, voilà qui va m'être d'un outil très très précieux :)
Revenir en haut Aller en bas
Simon Sanahujas
Petite Plume
Petite Plume


Messages : 26
Date d'inscription : 31/01/2011

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Dim 20 Fév 2011 - 21:59

utopie a écrit:


En fait je cherche quelque chose, comme un dico, qui me donnerait toutes les expressions dans lequel un mot peut etre employé (mais pas des proverbes ou citations), par exemple à l'entrée "crépuscule" :

- coucher du soleil
- être au "crépuscule de sa vie", se dit quand on est dans la partie déclinante de sa vie, proche de la mort.


Ce serait plus un truc comme ça que je cherche... au final tous les sens (ou presque tous) que peut recouvrir un même mot.

Tu ne trouveras jamais ça dans un dictionnaire analogique. Dans ce genre de dictionnaire, le nombre d'entrées est très restreint, mais par contre chacune d'entre elles est largement développée. Pour "crépuscule", par exemple, il te faudra passer par l'entrée "soleil".

Mais venons-en à la solution de ton problème : ce qu'il te faut, c'est un Thesaurus. Pour moi, c'est la perle des dictionnaires, dont le concept est de lier les idées aux mots. Pour ce faire, il se compose de deux parties : en premier un index thématique ressençant une foultitude d'idées, de concepts et de thèmes, avec tous les mots et expressions qui peuvent s'y rapporter. La seconde partie est un index géant donnant pour chaque mot une définition renvoyant à l'une des idées qu'il peut véhiculer, avec un lien vers l'entrée concernée dans la première partie.

Le Thesaurus, c'est un peu ma bible :-).
Revenir en haut Aller en bas
Sunny Blue
Adjuvant de l’Écriture
Adjuvant de l’Écriture
avatar

Masculin Messages : 982
Date d'inscription : 16/02/2010
Age : 40
Localisation : Pas-de-Calais / Côte d'Opale

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Dim 20 Fév 2011 - 22:39

Une nouvelle fois, merci de ta disponibilité et de t'attarder ainsi sur chacune de tes réponses.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fantasy-modedemploi.fr
Simon Sanahujas
Petite Plume
Petite Plume


Messages : 26
Date d'inscription : 31/01/2011

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Dim 20 Fév 2011 - 23:27

De rien, ça me fait plaisir de partager un peu, et ça me fait agréablement sortir de ma caverne d'écrivain :-).

J'en profite pour vous donner les liens de deux interviews parues récemment, ça vous donnera peut-être des idées pour ce soir :

http://www.yozone.fr/spip.php?article11690

http://bookenstock.blogspot.com/2011/02/entretien-avec-simon-sanahujas-auteur.html
Revenir en haut Aller en bas
utopie
Mini rêveur
Mini rêveur
avatar

Féminin Messages : 162
Date d'inscription : 22/12/2010
Localisation : toulouse (pas loin de paul sabatier)

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Dim 20 Fév 2011 - 23:53

*_* mais quelle est cette merveille ?!!

Je cours a la librairie, ça tombe bien je viens de finir mes examens :)

Merci beauuuucoup M. Sanahujas ! :D





Edit : Le thesaurus larousse n'est plus édité


Dernière édition par utopie le Lun 21 Fév 2011 - 2:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
olivier.lusetti
Conseiller Littéraire
Conseiller Littéraire
avatar

Masculin Messages : 4073
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 50
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Lun 21 Fév 2011 - 1:16

Bonjour Simon Sanahujas encore merci pour ta venue et pour toutes tes intéressantes réponses. Comme je risque de ne pas être présent ce soir, je me permets de te faire parvenir mes questions avec un peu d’avance. Mais avant tout peut-on citer ton blog-notes parmi nos référents ?

Premières questions :

Quels sont les éléments auxquels tu accordes beaucoup d’importance dans ton écriture afin de la travailler pour la rendre meilleure ? Enfin as-tu une définition du style ?

Amicalement
Olivier
:)

_________________
COMMENT MIEUX ÉCRIRE, RACONTER UNE HISTOIRE ET RÉUSSIR SA FANTASY. Disponible à la vente

COMMENT ON DEVIENT ÉCRIVAIN ET LE TRAVAIL DU STYLE. Antoine Albalat. Disponible à la vente.

Comment écrire une histoire fantastique en 5 semaines. Disponible à la vente.

Comment il ne faut pas écrire & L'art d'écrire enseigné en 20 leçons & Les Tendons du Style. Antoine Albalat. Disponible à la vente.


Dernière édition par olivier.lusetti le Lun 21 Fév 2011 - 1:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
olivier.lusetti
Conseiller Littéraire
Conseiller Littéraire
avatar

Masculin Messages : 4073
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 50
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Lun 21 Fév 2011 - 1:16

On voit beaucoup de traduction et peu de création française en fantasy. As-tu une explication à ce phénomène ? Pour toi, les Français seraient-ils en retard en ce domaine ? Les nouveaux talents dans la littérature de l’imaginaire pullulent chez nos amis américains anglais et canadiens. Pourquoi une telle frilosité de la part des grandes maisons d’éditions françaises pour faire la part belle à des auteurs français ?

Sauf erreur de ma part les écrivains d’outre-Atlantique et d’outre-Manche passent par des agents littéraires pour placer leur manuscrit. Ce système parait inexistant en France. Il semblerait que les maisons d’édition lui préfèrent celui du tri des manuscrits effectué par des stagiaires. Quel est ton avis dessus ?

Ton roman que je m’offrirai le mois prochain ouvre une nouvelle collection de fantasy dans une maison d’édition flambant neuve, comment as-tu fait pour y accéder ? Maintenant que tu possèdes à ton actif quelques romans publiés, passes-tu encore par l’envoi anonyme de la poste pour aboutir à ce fameux tri des manuscrits ou bien ton écrit atterrit-il directement sur le bureau du directeur de collection ou littéraire de la maison que tu cibles.

_________________
COMMENT MIEUX ÉCRIRE, RACONTER UNE HISTOIRE ET RÉUSSIR SA FANTASY. Disponible à la vente

COMMENT ON DEVIENT ÉCRIVAIN ET LE TRAVAIL DU STYLE. Antoine Albalat. Disponible à la vente.

Comment écrire une histoire fantastique en 5 semaines. Disponible à la vente.

Comment il ne faut pas écrire & L'art d'écrire enseigné en 20 leçons & Les Tendons du Style. Antoine Albalat. Disponible à la vente.
Revenir en haut Aller en bas
olivier.lusetti
Conseiller Littéraire
Conseiller Littéraire
avatar

Masculin Messages : 4073
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 50
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Lun 21 Fév 2011 - 1:17

Et pour finir, cher Simon Sanahujas, quelle est ta définition de la fantasy ? Quels sont les distinguos que tu fais entre un écrit jeunesse et adulte dans ce domaine. Si l'on peut citer en succès de volume de vente les auteurs francophones tels que Pierre Bottero (parti trop tôt), Sophie Audouin-Mamikonian (Tara Duncan), ou encore Anne Robillard (Les Chevaliers d'émeraude), on remarque que tous écrivent pour un public cible très jeune. Et qu’il est difficile de trouver son équivalent, je parle en centaine de milliers de volumes, chez un auteur pour adulte (Pierre Grimbert, c’est, avec le secret de Ji, 200 000 exemplaires sur dix ans).
Est-ce à dire qu'un roman de fantasy francophone ciblant les adultes comme Howard avec son style si brillant, si vivant, et son imaginaire débordant qui régna en son temps est à notre époque une possibilité révolue ?
Merci d’avance.
Amicalement
Olivier.
:)

_________________
COMMENT MIEUX ÉCRIRE, RACONTER UNE HISTOIRE ET RÉUSSIR SA FANTASY. Disponible à la vente

COMMENT ON DEVIENT ÉCRIVAIN ET LE TRAVAIL DU STYLE. Antoine Albalat. Disponible à la vente.

Comment écrire une histoire fantastique en 5 semaines. Disponible à la vente.

Comment il ne faut pas écrire & L'art d'écrire enseigné en 20 leçons & Les Tendons du Style. Antoine Albalat. Disponible à la vente.
Revenir en haut Aller en bas
Simon Sanahujas
Petite Plume
Petite Plume


Messages : 26
Date d'inscription : 31/01/2011

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Lun 21 Fév 2011 - 4:31

olivier.lusetti a écrit:
Bonjour Simon Sanahujas encore merci pour ta venue et pour toutes tes intéressantes réponses. Comme je risque de ne pas être présent ce soir, je me permets de te faire parvenir mes questions avec un peu d’avance. Mais avant tout peut-on citer ton blog-notes parmi nos référents ?

Premières questions :

Quels sont les éléments auxquels tu accordes beaucoup d’importance dans ton écriture afin de la travailler pour la rendre meilleure ? Enfin as-tu une définition du style ?

Amicalement
Olivier
:)

Bonjour Olivier,

Je ne suis pas sûr de comprendre ce que tu me demandes par rapport à la citation de mon blog, mais disons oui, pour simplifier.

Concernant mon écriture, et c'est un peu ce que je disais en réppndant à l'une des questions initiales, j'essaye de faire en sorte qu'elle soit élégante. Par là, j'entends que je cherche à produire des phrases claires, précises, vives aussi, des phrases qui se lisent toutes seules (ce qui ne veux pas dire qu'elles sont focément simples dans leur construction ou dans les mots qu'elles utilisent), qui sonnent, qui possèdent un bon rythme.
C'est principalement dans la période des relectures que je m'attarde sur ces points : en relisant ces phrases, je sens tout de suite si elles peuvent faire buter le lecteur. Parfois, je me rends compte qu'il manque quelques pieds à une proposition pour qu'elle s'équilibre avec le reste de la phrase, souci qui peut se résoudre en ajoutant un adjectif (ou en enlevant si c'est le cas contraire qui se produit). J'aime lire des textes dont les phrases coulent de source, et c'est pourquoi j'accorde une grande importance à ce point particulier. A mon sens, c'est la base du roman et de l'écriturre en générale. Si les phrases sont difficiles d'approche, elles vont demander un effort au lecteur qui aura d'autant plus de mal, en conséquence, à se concentrer sur le coeur du roman (thèmes, intrigues etc.).
Revenir en haut Aller en bas
Simon Sanahujas
Petite Plume
Petite Plume


Messages : 26
Date d'inscription : 31/01/2011

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Lun 21 Fév 2011 - 4:32

utopie a écrit:
Edit : Le thesaurus larousse n'est plus édité

Argh, voilà une très mauvaise nouvelle. C'est le Larousse que j'ai justement, ce genre de dictionnaire n'existe-t-il pas chez un autre éditeur ? Sinon il doit être trouvable d'occasion...
Revenir en haut Aller en bas
utopie
Mini rêveur
Mini rêveur
avatar

Féminin Messages : 162
Date d'inscription : 22/12/2010
Localisation : toulouse (pas loin de paul sabatier)

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Lun 21 Fév 2011 - 4:46

Eh bien j'ai fais les librairies : fnac, castella, gibert joseph, ombres blanches... pas un seul Thesaurus en rayon, le Larousse est totalement épuisé (sans doute parce qu'il est bon bien que vieux) :(

Ensuite j'ai fait (en bonne archarnée ^^) Amazon.fr, Gibert Joseph. com et... non... rien, même pour autre que Larousse car ce qu'il y a ce sont des Thesaurus d'auteurs regroupant plusieurs de leurs écrits :)
Revenir en haut Aller en bas
olivier.lusetti
Conseiller Littéraire
Conseiller Littéraire
avatar

Masculin Messages : 4073
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 50
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Lun 21 Fév 2011 - 4:55

Pour faire court, le programme d'écriture Antidote HD fait tout ce que tu recherches Utopie. Je souhaiterais que l'on n'encombre pas trop cette rubrique de remarques sans lien direct avec la venue de l'auteur, c'est-à-dire son oeuvre, les méthodes pour s'améliorer et son point de vue sur le monde de l'écriture. N'oubliez pas que le direct est prévu pour aujourd'hui à 18h30.
Amicalement
Olivier.

_________________
COMMENT MIEUX ÉCRIRE, RACONTER UNE HISTOIRE ET RÉUSSIR SA FANTASY. Disponible à la vente

COMMENT ON DEVIENT ÉCRIVAIN ET LE TRAVAIL DU STYLE. Antoine Albalat. Disponible à la vente.

Comment écrire une histoire fantastique en 5 semaines. Disponible à la vente.

Comment il ne faut pas écrire & L'art d'écrire enseigné en 20 leçons & Les Tendons du Style. Antoine Albalat. Disponible à la vente.
Revenir en haut Aller en bas
utopie
Mini rêveur
Mini rêveur
avatar

Féminin Messages : 162
Date d'inscription : 22/12/2010
Localisation : toulouse (pas loin de paul sabatier)

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Lun 21 Fév 2011 - 5:19

Certes Olivier, cependant il me semble que le Thesaurus est un moyen d'améliorer son écriture, d'autant plus que M. Sanahujas l'utilise comme outil.
D'autre part quand on me pose une question (comme ce fut le cas) j'y réponds par politesse, c'est le moins que l'on puisse faire pour quelqu'un qui nous accorde tant de temps il me semble là encore.

Je n'ai pas eu l'impression de flooder tant que cela (voire même pas du tout) mais si c'est le cas je m'en excuse et me retire.

Quant au direct de 18h30 je ne pourrais y assister, malheureusement je dirais car ce fut un plaisir M. Sanahujas.
En espérant pour vous une longue et belle réussite, encore merci pour vos réponses et votre patience...



******

Edit : Parenthèse pour Olivier :

Quant à Antidote HD, il coute environ 100 euros et étent étudiante à ma seule charge je me vois mal mettre 100 euros là dedans ; pour un logiciel que je ne peux tester, ouvrir avant de l'acheter et donc en juger la valeur, au contraire d'un livre. Triste constat certes, mais tout le monde ne peut se permettre de faire un pari si risqué. Mais ceci n'est pas le propos du message et n'est qu'une parenthèse.
Revenir en haut Aller en bas
Simon Sanahujas
Petite Plume
Petite Plume


Messages : 26
Date d'inscription : 31/01/2011

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Lun 21 Fév 2011 - 6:22

olivier.lusetti a écrit:
On voit beaucoup de traduction et peu de création française en fantasy. As-tu une explication à ce phénomène ? Pour toi, les Français seraient-ils en retard en ce domaine ? Les nouveaux talents dans la littérature de l’imaginaire pullulent chez nos amis américains anglais et canadiens. Pourquoi une telle frilosité de la part des grandes maisons d’éditions françaises pour faire la part belle à des auteurs français ?

La réponse est tristement simple : sur la traduction d'un auteur étranger, on peut mettre une mention du genre "le carton de l'été 2008 aux states". Au-delà, ce genre de pratique permet de limiter les risques : on sait déjà que le bouquin a bien marché et il risque logiquement de fonctionner de la même manière en France.
Je pense qu'il y a beaucoup d'auteurs français qui valent le coup, mais c'est clair qu'on leur donne plus difficilement leur chance. C'est assez affligeant mais on vit dans une époque où les règles économiques prennent le pas sur celles du cœur.

olivier.lusetti a écrit:
Sauf erreur de ma part les écrivains d’outre-Atlantique et d’outre-Manche passent par des agents littéraires pour placer leur manuscrit. Ce système parait inexistant en France. Il semblerait que les maisons d’édition lui préfèrent celui du tri des manuscrits effectué par des stagiaires. Quel est ton avis dessus ?

D'après ce que je sais, un agent prend à peu près 10% des droits d'auteur. C'est donc intéressant d'en employer un lorsqu'on vend beaucoup. Dans le cas de la majorité des auteurs français, c'est une perte sèche qui n'a pas d'intérêt. Je ne pense donc pas que ce soit les maisons d'éditions qui n'aiment pas l'idée des agents, mais que cela vient plutôt de la pratique des auteurs.
Enfin, si vous regardez ce qu'il se passe dans le cinéma aux Etats-Unis, vous verrez que les agents sélectionnent les artistes dont ils veulent bien présenter les projets. Et souvent, ils refusent les gens n'ayant jamais rien fait, le serpent qui se mord la queue... Imaginez si, en tant que jeune auteur, vous deviez commencer par convaincre un agent que votre bouquin est bon, lequel devra ensuite convaincre un éditeur de la même chose...

olivier.lusetti a écrit:
Ton roman que je m’offrirai le mois prochain ouvre une nouvelle collection de fantasy dans une maison d’édition flambant neuve, comment as-tu fait pour y accéder ? Maintenant que tu possèdes à ton actif quelques romans publiés, passes-tu encore par l’envoi anonyme de la poste pour aboutir à ce fameux tri des manuscrits ou bien ton écrit atterrit-il directement sur le bureau du directeur de collection ou littéraire de la maison que tu cibles.

Pour "Nereliath", j'ai en effet bénéficié de l'effet "auteur publié". Je connaissais le directeur de l'une des autres collections des éditions Asgard, un ami qui savait que j'avais un manuscrit de fantasy non publié. Il m'a parlé de cette maison qui allait se créée et m'a demandé si je serais intéressé. Ensuite il a lu mon manuscrit, l'a trouvé bon et l'a transmis au directeur de la collection fantasy, lequel l'a également apprécié et l'a publié.

Cela a donc été plus vite qu'une soumission de texte normale, mais le manuscrit a finalement suivi un cours relativement habituel puisqu'il a été lu et validé par deux personnes successives.

Quant à ce fameux tri des manuscrits, je n'y couperai pas la prochaine fois. En effet, je viens d'achever un nouveau roman de fantasy n'ayant rien à voir avec l'univers et les personnages de "Nereliath", et j'ai envie de le proposer à des maisons d'édition avec qui je n'ai jamais travaillé. Ce nouveau manuscrit passera donc dans la pile comme les autres...
Revenir en haut Aller en bas
MissCoco
Conseillère
Conseillère
avatar

Féminin Messages : 1453
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 22

MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   Lun 21 Fév 2011 - 6:54

Bonsoir,
Merci d’avoir accepté de répondre à nos questions.
Pour moi, Howard fait partie des maîtres de la fantasy. Comme tu as écrit un essai sur Conan, comment qualifierais-tu son style ?
Cordialement.
:)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.revedefantasy.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre avec l'auteur Simon Sanahujas pour son roman Nereliath
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Votre avis m'intéresse pour finaliser mon manuscrit
» [JEU] SIMON COW : Un jeu de Simon dit pour petits & grands [Gratuit]
» [MOBILEFUN.FR]Test de la Coque officielle avec support pour HTC TITAN
» [TUTORIEL ROOT] Quels driver pour rooter HTC desire avec Unrevoked
» Nikon D800 / D800E pour la photographie de mariage suite avec Nikon 50mm f/1.8G for Wedding Photo.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rêve de Fantasy :: Général :: LA RUBRIQUE DES PRESCRIPTEURS ET DES AUTEURS-
Sauter vers: