Association et forum Francophone créés le 8 avril 2009 avec Comité de Lecture. Ici, les terres de l’imaginaire sont foulées par des écrivains en herbe, en devenir ! Ici, la langue française parle le fantastique ! Ici ! Votre œuvre sera lue, évaluée.
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
olivier.lusetti
Conseiller Littéraire
Conseiller Littéraire
avatar

Masculin Messages : 4076
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 51
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Sam 8 Jan 2011 - 0:48

Bonjour à tous, j’ai l’honneur de vous annoncer que l’auteur Patrick S. Vast aux éditions du Riez, l’un de nos partenaires, nous fait la joie et l'honneur de nous parler de son ouvrage : l’héritière d’Owlon qui vient de paraître. Il répond à toutes nos questions préparées par les membres de RdF dans la rubrique prescripteur aujourd’hui samedi 8 janvier. Il nous offrira aussi le plaisir de sa présence ce mercredi 12 janvier à 20 heures pour répondre en direct à toutes nos interrogations.
Amicalement
Olivier.


Dernière édition par olivier.lusetti le Sam 8 Jan 2011 - 5:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
olivier.lusetti
Conseiller Littéraire
Conseiller Littéraire
avatar

Masculin Messages : 4076
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 51
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Sam 8 Jan 2011 - 0:48


Aux éditions du Riez :

L'Héritière d'Owlon de Patrick S. VAST

Quatrième de couverture :
Le 5 avril 1860, une terrible tempête de sable engloutit entièrement le petit village de Duynzeele situé sur les bords de la mer du Nord. Le lendemain de la catastrophe, on retrouve le corps sans vie de Sandie Entwistle, une jeune fille dont la destinée bousculera tous les principes de la rationalité, au point de la faire revenir à la vie, et de servir de révélateur à des faits troublants dont l’origine remonte à plusieurs siècles. Sandie, créature mystérieuse, amènera le Dr Wilhem qui a croisé son destin, ainsi que Josef Belecz, un enquêteur bien singulier, dans les entrailles d’une dune, dans les mondes de l’Invisible.

date de parution : 20 décembre 2010
ISBN : 978 - 2 - 918719 - 09 - 0
prix : 17.90€
illustration de couverture : Mathieu COUDRAY

Patrick S. VAST est né le 28 mars 1953 à Berck-sur-Mer, une station balnéaire du littoral du Pas-de-Calais. D’avoir grandi dans un univers de plages et de dunes, l’a très vite conduit vers l’imaginaire et les littératures qui lui sont consacrées. Le fantastique comme la science-fiction l’ont toujours émerveillé, et il est tout autant intéressé par la littérature policière, et toute la place qu’elle peut tenir dans le domaine de la fiction.
Il a été très tôt attiré par l’écriture, source d’évasion et de plaisirs toujours renouvelés
Il a jusqu’à ce jour publié des nouvelles dans des revues ou fanzines consacrés à l’imaginaire, et en avril 2009, son texte « L’affaire Nokobva », a été publié par les éditions Saint-Martin, dans un recueil regroupant 10 nouvelles de 10 auteurs différents, intitulé « Fil rouge ». D’autres projets sont en cours, et devraient voir le jour dans un espace-temps plus ou moins relatif.


Son blog centralisateur permettant par ailleurs d’avoir accès à tous les autres espaces où il s’exprime :

http://patricksvast.hautetfort.com/

Pour lire son premier chapitre :
http://www.revedefantasy.org/t2605-l-heritiere-d-owlon-de-patrick-s-vast#49447


Je vous demande de ne rien écrire dans cette rubrique, tant que l'auteure n'aura pas répondu à nos questions.
Amicalement
Olivier
:)


Dernière édition par olivier.lusetti le Lun 14 Mar 2011 - 3:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Sam 8 Jan 2011 - 4:32

Présentation :

Bonjour, et je remerci beaucoup Olivier pour cette invitation.

Alors, pour compléter ma bio ci-dessus, je dirai qu'à ce jour j'ai deux romans qui ont été publiés aux éditions Ravet-Anceau. Un polar et un historici-rétro-sentimental. Un deuxième polar doit être publié toujours chez Ravet-Anceau pour le 1er varil prochain, mais comme nous sommes sur un forum où il est question des littératures de l'imaginaire, je vais parler avant tout de mon roman fantastique devant sortir incessemment sous peu aux éditions du Riez, et dont le titre est "L'héritière d'Owlon".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Sam 8 Jan 2011 - 4:35

Votre rapport à l’écriture


Quand avez-vous décidé de vous plonger dans l’écriture ?

Cela m’a pris vers 11/12 ans et tout particulièrement après la lecture de quelques Bob Morane. J’ai alors inventé un Bob Morane de mon âge que j’ai appelé Tony Gallet et je lui ai fait vivre des aventures de toutes sortes. J’écrivais les histoires sur des feuilles d’écolier, avec un porte-plume basique de l’époque. Les histoires faisaient une quarantaine de pages et étaient découpées en 5 ou 6 chapitres, et bien sûr, au bas du dernier, j’écrivais FIN en majuscule comme il se doit.
 
Nous imaginons que pour réussir à achever un roman, il faut être réellement passionné. Ressentez-vous l’écriture comme un besoin ?

Un besoin sans aucun doute et même un besoin de plus en plus pressant.
 
Quelle est votre fréquence d’écriture (tous les jours, plusieurs heures par jours, etc.) ?

Tous les jours, au minimum une heure mais ça peut monter à 4 ou 5 h, voire 10/12 h en deux fois. Enfin, 10/12 h c’est en période de congés principalement.
 
D’où tirez-vous votre inspiration (promenades, lectures, cinéma, etc.) ?

Disons qu’il y a une idée, voire deux ou trois qui arrivent dans ma tête, ensuite se produit une sorte de mystérieuse alchimie qui aboutit soit au scénario d’une nouvelle ou alors à celui d’un roman. Mais bon, l’environnement, la vie de tous les jours, mon vécu, tout cela contribue à l’alchimie.
 
Avez-vous toujours écrit de la fantasy ? Écrivez-vous uniquement cela ? 

En fait je n’en écris pas, sauf peut-être pour une nouvelle où il était question d’un dragon. J’écris plutôt du fantastique avec une prédilection pour tout ce qui touche aux fantômes, spectres, revenants en tout genre. Mais j’écris aussi de la SF, de l’Uchronie, du Polar. Et très prochainement, je pense allier le polar et le fantastique et commencer un thriller fantastique.

Écrivez-vous votre premier jet à la main ou préférez-vous travailler directement à l’ordinateur ?

Malgré mon âge canonique, je suis résolument ordinateur direct.
 
Utilisez-vous un logiciel d’aide à l’écriture, correcteur ou autre ?

Non, j’utilise le correcteur d’orthographe et le dictionnaire de mon traitement de texte et c’est tout.
 
 
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Sam 8 Jan 2011 - 4:39

 
L’écriture

Quand est née pour la première fois l’idée d’écrire un roman en entier ?

Je serais tenté de dire avec mes Tony Gallet, mais le 1er roman que j’ai envoyé à plusieurs éditeurs, c’était il y a 27 ans. Il s’agissait d’un ouvrage satirique qui n’a pas trouvé preneur. Il y en eu un sacré paquet par la suite qui n’ont pas trouvé preneur. Mais c’était une époque où internet n’existait pas (ou commençait tout juste). Il n’était pas possible de cibler des éditeurs avec lesquels on peut avoir des chances. J’envoyais donc mes manuscrits aux majors de l’édition sur la place de Pris qui n’éditent que les gens introduits.
 
Avez-vous rapidement eu une idée claire du scénario ou s’est-il mis en place à mesure ?

Pour « L’Héritière d’Owlon », oui le scénario s’est mis en place assez rapidement.
 
Avez-vous écrit une trame très précise, un résumé ? Si oui, ce premier travail s’est-il fait avant la rédaction proprement dite ou simultanément ?

Non, je ne prends jamais de notes, donc encore moins une trame. Je laisse mijoter les idées dans ma tête, puis je laisse reposer le tout, un peu comme une pâte à crêpes.
 
Combien de temps vous a-t-il fallu, de la première phrase à la dernière page, pour écrire votre œuvre ?

Avec « L’Héritière d’Owlon », j’ai été assez long, cela ma pris 8 mois, car c’était l’époque où j’écrivais encore beaucoup de nouvelles, pour des fanzines ou pour les mettre en ligne sur mon blog ou sur In Libro Veritas.
 
Avez-vous corrigé votre travail au fur et à mesure ou une fois la rédaction terminée ? À ce titre, combien de temps vous a pris le travail de réécriture, correction ? Cette correction a-t-elle été compliquée ? Avez-vous eu recours à des bêta-lecteurs ?

Je relis chaque chapitre une fois écrit, puis ensuite, quand j’ai écrit le mot FIN, je fais plusieurs re-relectures générales. Pour « L’héritière d’Owlon » les corrections m’ont pris une quinzaine de jours.

Avez-vous douté durant votre travail ? Si oui, comment avez-vous réussi à retrouver confiance ?
Non, d’une manière générale je ne peux pas dire que j’ai douté.
 
Nous supposons qu’il faut organiser correctement son temps pour aller au bout d’un travail de si longue haleine. Comment avez-vous concilié vie professionnelle, familiale et le temps nécessaire à l’élaboration de votre œuvre ?

J’écris beaucoup durant le week-end, durant les congés ou alors le soir. Mais j’arrive à trouver le temps
nécessaire pour tout.
 
Comment arrivez-vous à maintenir la distance nécessaire pour garder votre esprit critique par rapport à ce que vous écrivez ?
Bah, je ne sais pas trop. Bon, j’ai pas mal lu, moins maintenant, car lire ou écrire il faut parfois/souvent choisir. Alors, je me base un peu sur les Maîtres.
 
Quels sont les passages que vous avez préféré rédiger ? Quels ont été les plus ardus à écrire ?

Ce que j’ai préféré, ce sont les passages où le fantastique intervient. Le plus ardu a sans aucun doute été le premier chapitre. Il fallait décrire un lieu qui était voué à disparaître englouti par une tempête de sable. Et ensuite intervient la fameuse tempête. J’ai craint d’avoir été un peu excessif dans la description de la disparition du village, de l’avoir fait disparaître un peu trop vite. Mais il se trouve que depuis, dans le Nord, une tornade a complètement ravagé des villages, et je me suis aperçu que cela avait eu lieu à une vitesse encore supérieure à celle que je décris dans le roman.

La séparation et l’organisation de vos chapitres se sont-elles faites naturellement ou avez-vous dû les retravailler ?

Non, là il n’y a pas eu de problème.
 
Le sentiment de satisfaction doit être immense lorsque l’on achève une telle entreprise. Pouvez-vous nous le décrire ? 

Disons qu’on se sent à la fois lessivé et libéré, même si l’on sait que l’on recommencera.


Sans bien sûr nous dévoiler l’intrigue, quel (s) moment (s) préférez-vous dans votre œuvre ? 

 Je dirais le moment où l’on découvre ce qu’il y a sous l’immense dune qui recouvre le village englouti par les sables depuis neuf longues années.
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Sam 8 Jan 2011 - 4:40

À la recherche d’un éditeur

S’agissait-il de votre premier tapuscrit envoyé ou avez-vous d’autres écrits n’ayant pas trouvé preneurs ?

J’ai eu un paquet de manuscrits refusés entre 1983 et 2008. Mais j’ai expliqué les raisons plus haut.
 
Avant de chercher un éditeur pour ce roman, avez-vous fait paraître des nouvelles ? Si oui, sous quelle forme ? Recueil, anthologie, revues, webzine... ?

Oui, j’ai eu quelques textes publiés dans des revues, fanzines, webzines même : Le Calepin Jaune, Nocturne, Géante Rouge, Phénix Mag, Reflets d’ombres. Mais aussi sur mon blog ou sur In Libro Veritas, Ciel et Enfer, Rayon du polar, Crime Parfait…
 
Que pensez-vous, à ce titre, de la nouvelle, notamment sur le côté formateur qu'elle peut avoir pour un écrivain novice ?

Je pense que ce sont deux expressions différentes. La nouvelle n’est pas forcément formatrice pour écrire ensuite un roman. On peut très bien écrire un roman directement. Ce sont deux disciplines différentes. Il y a des idées qui donneront lieu à un roman, d’autres plutôt à une nouvelle ou à une novella.
 
Comment avez-vous su que votre roman était achevé, que vous ne pouviez plus l’améliorer, qu’il était temps de l’envoyer ?

Disons qu’il y a un moment où il faut savoir dire STOP et le soumettre, sinon on peut le relire mille fois. D’autant qu’arrivé à ce stade-là, on le détesterait sans aucun doute et il risquerait de voler par la fenêtre ou à la poubelle, ce qui serait vraiment dommage.
 
À combien d’éditeurs l’avez-vous envoyé ?

« L’Héritière d’Owlon » a une drôle de destinée. Je l’avais d’abord envoyé au Calepin Jaune édition qui n’avait qu’un an d’existence. Ayant eu trois textes publiés dans le fanzine du même nom, je pensais avoir mes chances. En effet, en juin 2008, Estelle Valls de Gomis m’a répondu positivement pour une publication en novembre 2010, compte tenu que le calendrier était déjà rempli jusqu’à cette date. Puis le Calepin Jaune Éditions a cessé ses activités en janvier 2009 et j’ai soumis à nouveau le texte aux éditions du Riez. La réponse a été positive à la fin juin (2009 cette fois) avec toujours, compte tenu du calendrier, une publication en novembre 2010. En fait,  il doit revenir de l’imprimeur cette semaine. Ce qui fait que ce roman qui a été mon premier ouvrage accepté, sera publié après des romans qui ont été écrits bien après lui et qui eux ont déjà été publiés, notamment mon polar « La veuve de Béthune » qui l’est depuis plus d’un an maintenant.

À partir de ce moment commence l’attente d’une réponse. Pouvez-vous nous décrire ce que l’on ressent ? 

Bah disons, que pour toutes les raisons évoquées j’étais assez confiant.

Aviez-vous des liens personnels ou professionnels ayant pu appuyer votre tapuscrit auprès des maisons d’édition ?

Je dirais qu’avec le Calepin jaune Éditions, d’avoir publié des textes dans le fanzine a joué un rôle positif, et pour le deuxième éditeur, le fait d’avoir été accepté par un premier a dû m’être favorable.
 
Au bout de combien de temps avez-vous reçu une réponse ? Toutes les maisons vous ont-elles répondu ? Combien ont répondu à la négative avant de recevoir un accord ? 

Pour le premier éditeur 3 mois et le second 5 mois.

Combien ont validé votre tapuscrit ? S’il y en a plusieurs, pourquoi avoir choisi votre éditeur actuel ? 

Tout a été dit à ce sujet déjà.

Pour parler plus particulièrement de votre actuel éditeur que je vous laisse citer, au bout de combien de temps celui-ci vous a-t-il répondu ?

Les éditions du Riez m’ont répondu au bout de 5 mois.
 
Votre éditeur a-t-il directement validé votre œuvre ou s'est-il d’abord montré sceptique ?

Il a validé.
 
Qu'avez-vous ressenti lorsque vous avez reçu la réponse positive de votre éditeur ? 

Maintenant que j’ai plusieurs romans d’édités, je dois dire que pour moi le meilleur moment ce n’est pas quand le manuscrit est accepté mais quand le roman sort de l’imprimeur et qu’il est publié, qu’on va le trouver chez les libraires. Je dois avouer que je présente une addiction sérieuse à la publication.
 
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Sam 8 Jan 2011 - 4:41

De l’acceptation à la parution

Votre éditeur vous a certainement demandé un certain travail de correction sur votre œuvre. Était-il conséquent ? Vous a-t-on obligé à modifier des passages que vous teniez à garder ? 

Oui, il y a eu un travail de corrections assez conséquent. Sur certains points je n’étais pas d’accord, alors on a fait la synthèse.

Vous a-t-on demandé de terminer le second tome avant de publier le premier ?

Ah, pour « L’héritière d’Owlon’ il n’y a pas de second et encore moins de troisième tome.
 
Avez-vous pu discuter à bâtons rompus avec votre maison d'édition, ou était-ce « à prendre ou à laisser » ?

Oui, ça s’est très bien passé.
 
Avez-vous participé à la fabrication de la maquette de votre livre ? Si oui, votre avis était-il principal ou seulement secondaire ?

Disons que j’ai pas mal discuté avec l’illustrateur Mathieu Coudray, l’auteur de la couverture.
 
Au final, combien de temps s’est écoulé entre le début de l’écriture de votre livre et sa parution ?

Bah, si je compte les retards ou prolongations, cela a pris un peu moins de trois ans. Mais bon, ce roman a quand même connu pas mal de tribulations, en général c’est beaucoup plus rapide. À l’opposé, cet été j’ai un roman qui a été publié, et de la première ligne écrite à l’arrivée chez le libraire, trois mois seulement se sont écoulés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Sam 8 Jan 2011 - 4:45

La promotion

Votre maison d'édition dit le plus grand bien de votre écriture. Pouvez-vous nous éclairer à ce sujet ?

Je n’ai pas grand-chose à dire sinon que c’est cool et que j’en suis très heureux.
 
Si vous avez une activité professionnelle, la promotion ne vous prend-elle pas trop de temps ? La disponibilité dont vous devez faire preuve n’est-elle pas trop contraignante ? 

Non, les salons du livre ou autres dédicaces ont lieu le week-end, alors pas de problème.

Avez-vous déjà participé à des salons en tant qu’auteur ? Si oui, qu’en retenez-vous ?
Redoutez-vous le regard du public vis-à-vis de votre œuvre ? Ne craignez-vous pas qu'il n'adhère pas à l'univers que vous leur proposez ?


Oui, depuis novembre 2009, j’ai fait un paquet de salons et de dédicaces. Non, le public est sympa. Ou il adhère et on discute, ou alors ça ne lui plaît pas et il continue son chemin. Tout se passe toujours bien.
 
De combien d’exemplaires sera constitué le premier tirage de votre roman ? Une fois tous vos romans écoulés, votre maison d’édition procédera-t-elle à de nouvelles fournées ? 

300, 400, 500, je ne sais pas trop. Chez un autre éditeur, j’ai un polar qui s’est vendu à 1500 exemplaires. Bon, ce n’est pas terrible, mais c’était mon premier roman, j’espère faire mieux par la suite. Bon, il faut avouer que le polar est le genre qui se vend le mieux. Pour la fantastique, eh bien, je vais pouvoir bientôt tester.


Êtes-vous satisfait des lieux de ventes où l’on peut se procurer votre livre ?

Je pense que ça va être bon.
 
Pensez-vous apporter quelque chose de nouveau dans la littérature de l’imaginaire ? 

Je dirais que je peux redonner un peu de couleur au fantastique hexagonal. Plutôt que la Londres suiffeuse de l’ère victorienne, j’ai préféré la Flandre maritime française du Second Empire. Par ce roman, je vais peut-être participer à l’émergence d’un certain gothique maritime. Puis, je tiens à ce que le fantastique retrouve son essence qui est celle des grands feuilletonistes du XIXème et du début du XXème.

En conclusion et en quelques mots, que pourriez-vous nous dire pour nous donner envie de découvrir votre œuvre ?

Eh bien, je dirais qu’elle est écrite pour surtout ne pas ennuyer le lecteur, mais au contraire pour l’emmener dès la première ligne jusqu’à la dernière. Que je veux le dépayser, l’étonner, le faire trembler peut-être, le faire entrer dans une histoire qu’il gardera en lui comme un très bon moment de lecture.




Revenir en haut Aller en bas
olivier.lusetti
Conseiller Littéraire
Conseiller Littéraire
avatar

Masculin Messages : 4076
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 51
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Sam 8 Jan 2011 - 5:02

Un grand merci pour toutes ces réponses que je vais lire attentivement. Cher Patrick je vous dis à mercredi 20 heures pour votre direct entre vous et les membres de RdF.
N’hésitez pas à mettre des liens vers vos autres parutions, cette rubrique est désormais vôtre.
Amicalement
Olivier.
:)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Sam 8 Jan 2011 - 5:59

Merci à vous Monsieur Vast pour cette avalanche de réponses... ^^
Revenir en haut Aller en bas
Roknar
Auteur Magique
Auteur Magique
avatar

Masculin Messages : 1335
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22
Localisation : Suisse romande

MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Sam 8 Jan 2011 - 10:34

Merci beaucoup pour ces réponses fort intéressantes, Monsieur Vast ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Yieléna de Terrinsulah
Auteur Magique
Auteur Magique
avatar

Féminin Messages : 1485
Date d'inscription : 23/07/2010
Age : 21
Localisation : Château des Embruns, Terrinsulah

MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Sam 8 Jan 2011 - 22:47

Merci d'avoir répondu à nos questions, Monsieur Vast. :)
Revenir en haut Aller en bas
olivier.lusetti
Conseiller Littéraire
Conseiller Littéraire
avatar

Masculin Messages : 4076
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 51
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Mer 12 Jan 2011 - 5:33

Bonjour Monsieur Patrick s. Vast, c’est un plaisir que de vous voir ici. Je vous remercie pour votre présence. Malheureusement, un empêchement m’oblige à ne pas participer aux échanges dans un premier temps. Aussi je me permets de vous laisser mes questions.
Mais d’abord avez-vous une date officielle de sortie pour l’héritière d’Owlon ?

À la question :
Quand est née pour la première fois l’idée d’écrire un roman en entier ?

Vous répondez :
Je serais tenté de dire avec mes Tony Gallet, mais le 1er roman que j’ai envoyé à plusieurs éditeurs, c’était il y a 27 ans. Il s’agissait d’un ouvrage satirique qui n’a pas trouvé preneur. Il y en eu un sacré paquet par la suite qui n’ont pas trouvé preneur. Mais c’était une époque où internet n’existait pas (ou commençait tout juste). Il n’était pas possible de cibler des éditeurs avec lesquels on peut avoir des chances. J’envoyais donc mes manuscrits aux majors de l’édition sur la place de Pris qui n’éditent que les gens introduits.

Voici quelques questions qui découlent de votre réponse
.
Comment avez-vous pu garder en vous l’espoir d’être édité, sur une si longue période ?

Comprenez-vous les refus de l’époque ?

Pensez-vous représenter à l’édition certains manuscrits en leur temps refusés, maintenant que le monde de l’édition commence à s’ouvrir à vous ?

Comment avez-vous optimisé l’outil internet pour arriver à trouver vos éditeurs actuels ?

Et voici ma dernière :
Quels sont les éléments qui définissent un bon style d’écriture selon vous ?

Avec tous mes remerciements.
Amicalement
Olivier
:)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Mer 12 Jan 2011 - 7:57

Bonsoir,

Tout d'abord, s'il est vrai que je souhaitais être édité, le principal pour moi était d'écrire.
C'est donc ce que j'ai fait pendant 27 ans, 26 plus exactement. Et régulièrement je tentais ma chance.

Les refus de l'époque, je les comprends oui et non. Il y avait sans doute des choses à revoir pour certains romans, mais quand on reçoit une réponse du genre : "notre comité de lecture n'a pas retenu votre manuscrit" et rien de plus, on ne sait pas trop quoi penser. .. et ça n'aide pas à progresser puisque l'on a ucune indication.

Non, tout ce qui a été écrit et non édité appartient au passé. D'ailleurs certains romans qui étaient ancrés dans une époque (contemporaine) bien précise dateraient aujourd'hui. Ou alors il faudrait les remanier pour les réactualiser. Je préfère écrire du neuf.

L'outil internet ? Bien, je me suis baladé sur la toile, puis petit à peti j'ai pêché ce qui pouvait me correspondre. La pêche a été bonne dans l'ensemble, mais il y a toujours une part de hasard et de chance.

Je dois dire que pour moi le style est certes important, mais à quoi va servir un bon style, s'il n'y a pas une bonne histoire, une bonne intrigue pleine de trouvailles ? Mais pour répondre à la question, je dirais qu'un bon style est fluide, va à l'essentiel et ne dissimule pas derrière moult métaphores une histoire creuse.
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix
Apprenti(e)-Magicien
Apprenti(e)-Magicien
avatar

Féminin Messages : 313
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Mer 12 Jan 2011 - 8:09

Bonjour M. Vast, merci beaucoup de prendre de votre temps pour répondre à nos questions.

J'en ai d'ailleurs une à vous soumettre, qui pourrait vous paraître étrange.

La fin de votre roman vous est-elle parvenu assez tôt ? Ou a-t-elle mis du temps à arriver ?
Je m'explique. Avez-vous eu une idée globale de la manière dont allez se finir votre histoire assez rapidement ? Ou vous avez trouvé cette fin une fois votre écriture bien avancée ?

Amicalement, Phoenix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Mer 12 Jan 2011 - 8:12

Ah j'ai oublié de répondre à la première question. Quand sort le roman "L'héritière d'Owlon" ? Eh bien, selon les dernières infos, il quitterauit l'imprimeur en cette fin de semaine. Donc j'espère que ce sera pour la prochaine.
Revenir en haut Aller en bas
Roknar
Auteur Magique
Auteur Magique
avatar

Masculin Messages : 1335
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22
Localisation : Suisse romande

MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Mer 12 Jan 2011 - 8:16

Bonjour Monsieur Vast,

J'ai une question moi aussi :

Ecrivez-vous avec une trame pré-définie, un "squelette" de votre roman, ou "au feeling" ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Mer 12 Jan 2011 - 8:25

Bonsoir Phénix et Roknar,
Je dois dire que j'écris plutôt au feelin et surtout que je laisse les personnages décider de leur vie, de leur destinée. Il en est ainsi surtout pour la fin. J'envisage le roman dans sa globalité puis très souvent et notamment pour la fin, les choses changent en cours de route. Cela peut se produire plus ou moins, mais en tout cas j'ai connu plusieurs fins différentes de ce qui était prévu. Je pense qu'un roman ne doit pas rester corseté dans une trame, un plan trop réducteur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Mer 12 Jan 2011 - 8:58

Bonjour Monsieur S. Vast...

Ce nom est-il de plume ou est-ce votre nom dans la vie ?

S'il s'agit d'un nom de plume, le jeu de mot (est-ce vaste) est-il voulu ou fortuit ? ^^

Sinon, je voulais poser la question pour les anciens ouvrages à re-proposer éventuellement aux éditeurs, mais Olivier m'a devancée. J'ai un peu de mal à concevoir qu'un auteur puisse abandonner une histoire comme ça je dois dire... sans doute ai-je un rapport un peu trop sentimental avec les miennes... ;)

Ce premier ouvrage dans le monde de l'imaginaire, ainsi que vous le qualifiez (vos autres récits ne sont-ils pas imaginaires aussi ?), vous a-t-il donné envie de poursuivre dans ce genre ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Mer 12 Jan 2011 - 10:28

Bonsoir Foenidis,

Mon nom est Patrick VAST. Le S est le S de Samuel, le prénom de mon fils. C'est une référence aux auteurs anglo-saxons, comme par exemple Philip K. Dick...
La plupart des manus que j'ai laissé tomber sont des polars se déroulant au XXème siècle à une période donnée. Il est évident qu'un polar écrit il y a 20 ans présente un environnement différent de celui d'aujourd'hui. D'où réécriture. Et à cela je préfère un texte vraiment nouveau plutôt que de repartir en arrière. Puis je me dis que si ces textes n'ont pas été édités en leur temps c'est qu'ils devaient rester dans l'anonymat.
Concernant ce que j'écris, je considère que tout est imaginaire. Pour moi le polar apprtient à la littérature de l'imaginaire, mais ce n'est pas l'avis de tout le monde.
Disons que "L'héritière d'Owlon" est mon premier roman édité dans le fantastique, mais j'ai écrit pas mal de nouvelles dans le fantastique et la SF.
Maintenat je fais plutôt du roman que de la nouvelle, je pense donc écrire un autre roman fantastique, peut-être même plutôt mélanger le polar et le fantastique pour écrire un thriller fantatstique. J'attends aussi le résultat de la soumission d'un roman SF/Uchronie. Mais l'éditeur m'a prévenu, les délais de réponse sont de 6 mois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Mer 12 Jan 2011 - 14:34

Merci pour cette réponse et bravo pour cette grande diversité dans vos productions.

Je pense qu'il doit être agréable de pouvoir passer ainsi d'un genre à l'autre... au moins n'y a-t-il pas de risque de saturation... et puis le brassage des idées ne peut qu'être bénéfique à l'ensemble... enfin, c'est mon avis. ^^

Bref, on sent un auteur bien dans ses baskets et qui ne s'ennuie pas... bravo ! :clap:
Revenir en haut Aller en bas
utopie
Mini rêveur
Mini rêveur
avatar

Féminin Messages : 162
Date d'inscription : 22/12/2010
Localisation : toulouse (pas loin de paul sabatier)

MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Jeu 13 Jan 2011 - 5:20

Bonjour, et merci de nous accorder un peu de votre temps :)


Patrick S. VAST a écrit:
J'attends aussi le résultat de la soumission d'un roman SF/Uchronie. Mais l'éditeur m'a prévenu, les délais de réponse sont de 6 mois.


Cela fait combien de temps que vous l'avez envoyé ? :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Jeu 13 Jan 2011 - 7:19

Bonjour Utopie,

En fait je l'ai envoyé le 10 décembre et j'ai eu l'accusé de réception le 10 janvier m'annonçant que les délais étaient de 6 mois. Mais bon, j'ai de quoi faire pour patienter, à commencer par un salon du livre ce samedi et un autre le samedi suivant.
Revenir en haut Aller en bas
plume_du_reve
Apprenti(e)-Magicien
Apprenti(e)-Magicien
avatar

Féminin Messages : 310
Date d'inscription : 26/08/2010
Age : 28
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Jeu 13 Jan 2011 - 21:15

Patrick S. VAST a écrit:
Bonsoir Phénix et Roknar,
Je dois dire que j'écris plutôt au feelin et surtout que je laisse les personnages décider de leur vie, de leur destinée. Il en est ainsi surtout pour la fin. J'envisage le roman dans sa globalité puis très souvent et notamment pour la fin, les choses changent en cours de route. Cela peut se produire plus ou moins, mais en tout cas j'ai connu plusieurs fins différentes de ce qui était prévu. Je pense qu'un roman ne doit pas rester corseté dans une trame, un plan trop réducteur.

Dans mes bras ! J'adore ! En plus ta réponse au sujet des sources d'inspiration me parle beaucoup.

Et la couverture aussi je l'adore, décor façon tableaux du courant romantique allemand, quelle atmosphère !

6mois, t'en as de la chance, celle où j'envois mon roman met 9mois à traiter d'un bouquin.

En même temps, s'ils prennent leur temps, c'est bon signe. Non ? :D
Revenir en haut Aller en bas
utopie
Mini rêveur
Mini rêveur
avatar

Féminin Messages : 162
Date d'inscription : 22/12/2010
Localisation : toulouse (pas loin de paul sabatier)

MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   Ven 14 Jan 2011 - 1:48

Merci M. S. VAST d'avoir répondu aussi rapidement, j'aurais quelques autres questions à vous poser :


N'est ce pas difficile de trouver du temps non seulement écrire mais aussi pour toutes les étapes précedentes (construire le monde, les idées, scènes princicipales, élaborer des personnages denses et forts) quand on a une vie de famille, un travail et des salons à faire le week end ?... Je vous demande cela parce que moi meme rien qu'avec les études je trouve cela difficile à faire (il faut dire aussi que je ne suis pas une "machine" à idée, il me faut du temps pour avoir quelque chose d'interressant ou de potentiellement productif... je ne rentre pas tout de suite "dans le bain".).
N'avez vous pas parfois l'impression que la vie et ses impératifs "étouffe" l'inspiration ou arrivez vous à tout gérer ?

Pendant les 27 ans où vous avez écris et soumis vos textes aux éditeurs sans réponse, est ce que certains éditeurs vous ont tout de meme répondu avec des conseils ou des explications ? Ou vraiment très très peu l'ont fait ?

Au delà du cas particulier des éditions du Calepin Jaune, pensez vous que publier des nouvelles dans des fanzine/webzine soit un avantage auprès des éditeurs pour la publication d'un roman ? Que cela fait un peu pencher dans la balance ?

Avez-vous rencontré des difficultés dans votre entourage pour faire comprendre votre passion ?



Voilà, veuillez m'excuser pour cette avalanche de questions, j'espère qu'elle ne sera pas trop ardue à y répondre :)


Bonne journée :)

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre avec Patrick S. Vast l'auteur de l’héritière d’Owlon aux éditions du Riez.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'HERITIERE D'OWLON de Patrick S. Vast
» K film avec Patrick Bruel
» Télé-Vengeur avec Patrick Jane
» Tante Mame de Patrick Dennis
» Patrick Préjean

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rêve de Fantasy :: Général :: LA RUBRIQUE DES PRESCRIPTEURS ET DES AUTEURS-
Sauter vers: