Association et forum Francophone créés le 8 avril 2009 avec Comité de Lecture. Ici, les terres de l’imaginaire sont foulées par des écrivains en herbe, en devenir ! Ici, la langue française parle le fantastique ! Ici ! Votre œuvre sera lue, évaluée.
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
olivier.lusetti
Conseiller Littéraire
Conseiller Littéraire
avatar

Masculin Messages : 4076
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 51
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Jeu 14 Oct 2010 - 10:31

Bonjour à tous, j’ai l’honneur de vous annoncer que l’auteure Bénédicte Taffin, aux éditions : Gallimard jeunesse, nous fera la joie de nous parler de son ouvrage les yeux d’opale, sortie 09-09-2010 et répondra à toutes nos questions préparées par Solon et par les membres de RdF, le lundi 18 octobre en cours de matinée entre 9 heures et 10 heures.
Et comme nous sommes chanceux, voire choyés, nous aurons le plaisir de lui parler en direct ce mercredi 20 octobre à partir de 20 heures.

Amicalement
Olivier
:)


Dernière édition par olivier.lusetti le Jeu 14 Oct 2010 - 10:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
olivier.lusetti
Conseiller Littéraire
Conseiller Littéraire
avatar

Masculin Messages : 4076
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 51
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Jeu 14 Oct 2010 - 10:32


Edition Gallimard jeunesse :

Le choc de deux mondes que tout oppose...
Sur Opale, dans le royaume médiéval de Kindar, la princesse Héléa accède au trône après la mort tragique du roi son père et la disparition de son frère. Méprisée et menacée par les seigneurs du royaume, elle décide de leur livrer bataille et s'offre en gage de victoire. Sur Onyx, dans la cité-planète dirigée par les intelligences Artificelles, Angus prend part au détournement d'un vaisseau de colonisation. Le but des trois mille rebelles est de s'établir sur une planète vierge de toute technologie. Ils avaient tout prévu. Tout. Sauf de s'écraser sur Opale.

Collection Hors Série Littérature

Auteur(s) Bénédicte Taffin

Age de lecture à partir de 14 ans

Niveau scolaire à partir de la 3e

Nombre de pages 704

Format 155 x 225 mm

ISBN 9782070628148

Code distributeur A62814

Date de parution 09-09-2010


Je vous prie de ne rien écrire à la suite de mon annonce, tant que l’auteur n’aura pas répondu à toutes nos questions.
Amicalement


Dernière édition par olivier.lusetti le Mar 1 Mar 2011 - 5:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Benedicte
Petite Plume
Petite Plume
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Dim 17 Oct 2010 - 20:32

Bonjour à tous et d'abord, un grand merci à Solon et aux responsables de ce forum de m'avoir gentiment invitée à participer. J'avoue que ça me fait tout drôle de me retrouver ainsi de l'autre côté de la barrière.

Je suis censée parler de mon roman, les yeux d'Opale paru chez Gallimard Jeunesse en septembre 2010, mais je vais un peu tricher si vous le permettez. En tant qu'auteur (je préfère sans "e"), faire ma propre promotion me gêne un brin. Bien sûr, je pourrais vous dire qu'Opale est le meilleur roman au monde et je pense qu'il n'est pas trop mauvais mais j'en suis l'auteur et ça ne signifierait pas grand chose. C'est comme demander à une mère si son fils ou sa fille est le plus beau ou la plus belle... De ce fait, j'ai repris une critique parue sur le blog de Laël, avec l'autorisation de la dite Laël. Elle dit mieux que je ne saurais le faire ce qu'est Opale.

Citation :

Deux planètes : Opale et Onyx, s'opposent en matière d'espace-temps. Sur Opale c'est une hiérarchie religieuse qui domine, fondée sur le modèle d'un royaume médiéval : l'ordre de Zahulam. La princesse Héléa accède au trône après la mort de son père le roi et la disparition de son frère Sylfin, légitime héritier au trône. Sa prise de fonction est très mal considérée par le peuple opalien à cause de son origine "chimar". Les chimars étant des créatures différentes venues des Sept Enfers, perçues comme des monstres et dont il faut se débarrasser. C'est dans la terreur, la violence et la guerre qu'Héléa devra se battre pour faire valoir ses droits. Sur Onyx, on quitte le Moyen-Age pour voyager dans le temps. Société à haute technologie, Onyx est une planète à utopie ultra-sécuritaire, dirigée et contrôlée par les IA (Intelligences Artificielles). Angus et une poignée d'hommes, rêvant de liberté et de choix, détournent un vaisseau de colonisation afin de rechercher une planète où ils pourraient repartir de zéro. Une planète sans IA, non formatée par l'informatique et la technologie. Opale et Onyx, deux planètes qui n'auraient jamais dues se rencontrer et pourtant le vaisseau d'Angus va s'écraser sur Opale, en plein coeur du royaume d'Héléa...

Les Yeux d'Opale est un roman foisonnant, extrêmement riche par les différents univers qu'il propose aux lecteurs. Entre SF et Fantasy, c'est bien la Science-Fantasy qui prédomine, un mélange du Seigneur des Anneaux et d'un Star-Wars. Bien sûr, c'est caricaturer une oeuvre qui est ici d'une grande qualité et dont l' intrigue est maîtrisée avec une force d'évocation étonnante. L'écriture est visuelle, les détails de chaque planète sont pensés avec précision et rigueur. Les Yeux d'Opale peut vraiment saisir par son originalité romanesque et stylistique. L'idée de confronter deux espaces-temps différents est génialissime : un monde futuriste, utopie et règne de la machine contre l'époque médiévale avec son ordre religieux Zahulam. Les Yeux d'Opale flirte également avec l'essence même du roman jeunesse à savoir le roman d'initiation et nous gratifie de personnages fragiles mais déterminés, faisant face à des choix difficiles. Héléa et Angus sont nos deux héros, deux personnages attachants et réjouissants, bravant l'injustice d'une civilisation fondée sur l'intolérance. Il s'en suit des questionnements existentiels et philosophiques car Les Yeux d'Opale, c'est aussi un formidable plaidoyer pour la liberté de penser, la liberté d'agir selon sa conscience. C'est la tolérance des personnages qui vient s'opposer à la notion de guerre, d'esclavage et de société formatée.

Je ne saurais vous en dire plus car Les Yeux d'Opale est un livre à découvrir tant il y a d'éléments intéressants et captivants. Un roman dont la portée n'est pas seulement destinée aux adolescents mais aussi aux adultes qui sauront y déceler une réflexion intelligente sur notre propre monde. Un voyage initiatique vertigineux, marqué par une imagination forte et créatrice. L'intrigue multiplie les points de vue et l'écriture se révèle surprenante. Un roman qui porte finalement sur une quête d'harmonie loin de toute violence, de toute souffrance. Un roman qui jette un regard percutant sur toutes les formes possibles d'agression morale, psychologique et physique. Voilà ce que l'on retiendra des Yeux d'Opale et bien plus encore car le roman sait jouer avec les rebondissements et le suspense.

Vous pouvez retrouver cette critique avec de nombreuses autres sur le blog de Laël : http://souslefeuillage.blogspot.com/

Et vous pouvez lire mes péripéties en tant qu'écrivain débutant sur mon blog : http://benedictetaffin.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://benedictetaffin.blogspot.com/
Solon
Adjuvant de l’Écriture
Adjuvant de l’Écriture
avatar

Masculin Messages : 1733
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 29
Localisation : Dans les méandres de l'inconscient de mes personnages...

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Dim 17 Oct 2010 - 20:47

Bonjour bénédicte.

Merci beaucoup d'avoir accepté de venir nous voir !
Mais je te laisse la parole pour nous livrer tes réponses au questionnaire :)

Amicalement
Solon

_________________
[#]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.construirelavenir.AuDomicile.com
Benedicte
Petite Plume
Petite Plume
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Dim 17 Oct 2010 - 20:49

Merci Solon. Je me lance donc. :)

Votre rapport à l’écriture
Quand avez-vous décidé de vous plonger dans l’écriture ?
Je n'ai jamais décidé de me plonger dans l'écriture. C'est l'écriture qui s'est imposée à moi, et cela depuis mon plus jeune âge. Je devais avoir moins d'une dizaine d'années quand j'ai commencé à écrire. Et depuis, je continue avec des pauses plus ou moins longues.

Nous imaginons que pour réussir à achever un roman, il faut être réellement passionné. Ressentez-vous l’écriture comme un besoin ?
Oui. Quand je n'écris pas pendant longtemps, cela me mine le moral. C'est presque vital pour moi. Me priver de l'écriture, c'est comme me priver d'une part de moi-même.

Quelle est votre fréquence d’écriture (tous les jours, plusieurs heures par jours, etc.) ?
Tous les jours, quand cela m'est possible, et plusieurs heures par jour. En écriture, la rigueur est nécessaire. C'est un peu comme pratiquer un sport de haut niveau. Si on ne s'entraîne pas régulièrement, on perd de ses capacités. Cependant, comme j'ai besoin d'être complètement seule pour écrire, je suis souvent limitée dans mes séances d'écriture.

D’où tirez-vous votre inspiration (promenades, lectures, cinéma, etc.) ?
De la vie en général, de ce que j'entends, vois, de tout. L'inspiration vient généralement quand on l'attend la moins. Je peux être en train d'observer un paysage et brusquement, il se délite pour laisser la place à un autre lieu, à une scène particulière. Ca a quelque chose de magique.

Avez-vous toujours écrit de la fantasy ? Écrivez-vous uniquement cela ?
Non. En fait, mes premiers textes étaient du fantastique. Et "les yeux d'Opale", mon roman publié chez Gallimard, n'est pas de la Fantasy mais de la Science-Fantasy, un mélange de Science Fiction et de Fantasy. Par contre, le roman sur lequel je travaille actuellement est de la Fantasy, du moins, je crois. En fait, peu importe le genre, c'est une histoire que j'écris avant tout.

Écrivez-vous votre premier jet à la main ou préférez-vous travailler directement à l’ordinateur ?
Je ne travaille plus sur papier depuis longtemps. Les fonctionnalités offertes par les logiciels sont trop intéressantes pour que je puisse m'en passer. Quelle joie de faire des copier/coller, de supprimer un bout de texte pour le récupérer cinq minutes plus tard parce qu'on lui a trouvé une nouvelle place ou qu'on a changé d'avis. Ce sont des choses impossibles à faire sur du papier ou alors, il faut savoir se relire au travers des ratures. De plus, le clavier est beaucoup moins douloureux pour mes poignets.

Utilisez-vous un logiciel d’aide à l’écriture, correcteur ou autre ?
Non. J'utilise juste word. En même temps, j'utilise son correcteur orthographique et grammatical intégré. C'est bien pratique pour éviter les erreurs d'inattention. En fait, mon meilleur outil n'est pas électronique, c'est un bon vieux dictionnaire analogique en papier. Il n'est jamais bien loin de moi quand j'écris et je le conseille vivement à qui veut écrire.
Revenir en haut Aller en bas
http://benedictetaffin.blogspot.com/
olivier.lusetti
Conseiller Littéraire
Conseiller Littéraire
avatar

Masculin Messages : 4076
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 51
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Dim 17 Oct 2010 - 20:50

Bonjour, chère Bénédicte ! cheers C’est un grand plaisir que de t’accueillir ici. N’oublie pas de faire un post par thème de questions.
Merci de ta présence, mais je me tais pour lire tes enrichissantes réponses. Comme ça, voilà qui est parfait.
Amicalement
Olivier.
:)
Revenir en haut Aller en bas
Benedicte
Petite Plume
Petite Plume
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Dim 17 Oct 2010 - 20:55

L’écriture des « Yeux d’Opale »

Quand est née pour la première fois l’idée d’écrire un roman en entier ?
Elle est née en décembre 2004. Une de mes nouvelles venait d'être refusée après un an d'attente. C'était écrire un roman ou abandonner l'idée d'être éditée un jour.

Avez-vous rapidement eu une idée claire du scénario ou s’est-il mis en place à mesure ?
Ni l'un ni l'autre… En fait, je suis partie bille en tête dans l'écriture et j'ai recommencé plusieurs fois. Je suis finalement parvenue à écrire plusieurs chapitres et j'ai réalisé que je n'allais nulle part ainsi. J'ai tout jeté. Je me suis posée. J'ai fait un scénario et j'ai enfin redémarré l'écriture avec un plan à suivre, cette fois. Ce scénario a néanmoins subi plusieurs bouleversements avant la fin du roman.

Avez-vous écrit une trame très précise, un résumé ? Si oui, ce premier travail s’est-il fait avant la rédaction proprement dite ou simultanément ?
J'ai écrit une trame très précise et c'était nécessaire car Opale nécessitait un gros travail en amont. Il comporte vingt quatre personnages de premier plan et chaque chapitre est dédié à l'un d'eux. Deux mondes s'y rencontrent, celui des Onyxiens et celui des Opaliens, et mes héros, Angus et Héléa, sont issus de ces deux peuples. Je voulais donc que les Opaliens et les Onyxiens exposent leur point de vue à tour de rôle et qu'Angus et Héléa reviennent tous les six chapitres. Je ne sais pas si je suis assez claire. En gros, ça donne ça, au niveau des chapitres : Héléa, Angus, Opalien, Onyxien, Opalien, Onyxien, Héléa, Angus… Vous imaginez sans doute la complexité que cela engendre. Il me fallait donc absolument un plan pour que chacun puisse s'exprimer sans que cela ne soit trop redondant ou inintéressant ou qu'il manque un élément du récit. Pour arriver à un tel résultat, j'ai écrit un gros résumé du roman. J'en ai sorti les événements principaux. Je les ai ordonnés dans le temps, puis affectés à un personnage donné et ainsi, j'ai eu mes chapitres. Voilà… tout simple, quoi. ^^

Combien de temps vous a-t-il fallu, de la première phrase à la dernière page, pour écrire votre œuvre ?
Il m'a fallu 3 ans, en n'écrivant qu'un jour par semaine, puisque je travaillais à l'époque.

Avez-vous corrigé votre travail au fur et à mesure ou une fois la rédaction terminée ? À ce titre, combien de temps vous a pris le travail de réécriture, correction ? Cette correction a-t-elle été compliquée ? Avez-vous eu recours à des bêta-lecteurs ?
Si j'ai appris quelque chose en écriture, c'est qu'il ne faut jamais revenir sur le début d'un roman avant de l'avoir terminé. Par contre, j'avais deux alpha lecteurs qui lisaient ce que j'écrivais au fur et à mesure. Grâce aux questions qu'ils posaient, à leurs réflexions, j'approfondissais mon scénario. Cela m'a énormément aidée et sans eux, je pense que j'aurais abandonné. Une fois le premier jet écrit, j'ai tout retravaillé avec les commentaires laissés par mes alpha lecteurs et j'ai fait relire le tout par un bêta lecteur très pointu pour le corriger une nouvelle fois, avant de l'envoyer aux éditeurs. Ce ne fut pas compliqué mais long. Au moins 6 mois. Opale fait un million deux cent milles signes et je ne pouvais plus voir mon roman en peinture quand j'ai eu terminé. La fin fut un soulagement.

Avez-vous douté durant votre travail ? Si oui, comment avez-vous réussi à retrouver confiance ?
Beaucoup. Enormément. J'ai retrouvé confiance auprès de mes alpha lecteurs qui me tannaient pour avoir la suite. C'était le meilleur des encouragements et pour cela, je leur suis redevable.

Nous supposons qu’il faut organiser correctement son temps pour aller au bout d’un travail de si longue haleine. Comment avez-vous concilié vie professionnelle, familiale et le temps nécessaire à l’élaboration de votre œuvre ?
Alors que j'avais déjà commencé Opale, je me suis rendue compte que je n'avais pas le temps matériel pour le continuer, que ça me prendrait des années et des années. J'ai donc pris un 4/5ème et me suis octroyée le lundi pour écrire et uniquement écrire. Et la vie familiale passe bien sûr avant l'écriture, ce qui, je l'admets, n'est pas toujours pratique mais il y a des expériences de la vie réelle qui valent des millions de fois une heure d'écriture.

Comment arrivez-vous à maintenir la distance nécessaire pour garder votre esprit critique par rapport à ce que vous écrivez ?
Je n'y arrive pas. Je pense toujours que ce que j'écris est effroyablement mauvais. Seul le temps qui passe me permet de relire mon récit avec moins d'a priori négatifs, le temps et mes alpha et bêta lecteurs. Une fois de plus, sans leur relecture à eux, je suis incapable de dire si ce que je fais est bien ou pas.

Quels sont les passages que vous avez préféré rédiger ? Quels ont été les plus ardus à écrire ?
Les passages les plus faciles pour moi sont ceux où il y a de l'action car les mots viennent facilement sous mes doigts. Par contre, je déteste profondément faire des descriptions. Mais je me force et le résultat ne semble pas trop mal d'après les retours que j'en ai.

La séparation et l’organisation de vos chapitres se sont-elles faites naturellement ou avez-vous dû les retravailler ?
Comme Opale est découpé en chapitres qui correspondent à des personnages, le découpage s'est fait naturellement.

Le sentiment de satisfaction doit être immense lorsque l’on achève une telle entreprise. Pouvez-vous nous le décrire ?
En fait, j'étais plus soulagée que satisfaite de mon travail, soulagée d'en avoir terminé avec ce roman qui m'avait pris beaucoup de temps et pressée de passer à autre chose.

Sans bien sûr nous dévoiler l’intrigue, quel (s) moment (s) préférez-vous dans votre œuvre ?
Je n'ai pas vraiment de moment favori dans Opale. J'y aime tout. Pour répondre à votre question, je pense à une scène en me disant, c'est celle-ci ma préférée et puis une autre s'impose à moi, puis une autre encore. Non, vraiment, je n'ai pas de scène préférée. Chacune a une saveur qui m'est chère.
Revenir en haut Aller en bas
http://benedictetaffin.blogspot.com/
Benedicte
Petite Plume
Petite Plume
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Dim 17 Oct 2010 - 20:56

Merci pour ton accueil, Olivier. Votre questionnaire est très complet et m'a impressionnée. :) Voilà la suite. :)
Revenir en haut Aller en bas
http://benedictetaffin.blogspot.com/
Benedicte
Petite Plume
Petite Plume
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Dim 17 Oct 2010 - 20:58

À la recherche d’un éditeur

S’agissait-il de votre premier tapuscrit envoyé ou avez-vous d’autres écrits n’ayant pas trouvé preneurs ?
C'était mon tout premier manuscrit.

Avant de chercher un éditeur pour ce roman, avez-vous fait paraître des nouvelles ? Si oui, sous quelle forme ? Recueil, anthologie, revues, webzine... ?
J'avais publié une nouvelle "Le bug de l'an 2000" dans l'anthologie "Jour de l'an 2000" chez Nestiveqnen et j'avais gagné le prix pépin d'or pour "Immatérielle" en 2005.

Que pensez-vous, à ce titre, de la nouvelle, notamment sur le côté formateur qu'elle peut avoir pour un écrivain novice ?
J'en pense beaucoup de bien. La nouvelle permet d'apprendre à mettre en place rapidement une ambiance, des personnages, une histoire. L'avantage est que ce soit court. On peut donc ciseler les mots, relire à haute voix pour mesurer la cadence des phrases, tester de nouvelles façons d'écrire. C'est vraiment un terrain de jeux, un lieu d'expérimentation des possibles pour les écrivains débutants.

Comment avez-vous su que votre roman était achevé, que vous ne pouviez plus l’améliorer, qu’il était temps de l’envoyer ?
Comme je l'ai dit plus haut, je ne pouvais plus voir mon texte en peinture. Je ne voulais plus chercher à l'améliorer. Un texte est toujours perfectible mais à un moment ou à un autre, il faut savoir le lâcher, admettre qu'on ne peut aller plus loin. Pour moi, j'avais passé suffisamment de temps sur Opale et je ressentais le besoin du regard extérieur d'un éditeur.

À combien d’éditeurs l’avez-vous envoyé ?
Six. Mais un éditeur ne voulait que le synopsis et les deux premiers chapitres, et tout cela par mail. Donc, le roman n'a été envoyé qu'à cinq éditeurs.

À partir de ce moment commence l’attente d’une réponse. Pouvez-vous nous décrire ce que l’on ressent ?
C'est une période très difficile. Il est malaisé de passer à autre chose, de travailler sur un nouveau texte alors que vous guettez sans cesse votre messagerie ou votre téléphone. Vous sursautez au moindre appel et vous sentez tout désolé quand ce n'est pas un éditeur qui cherche à vous joindre. Et puis, le sentiment s'émousse et vous continuez d'attendre mais avec moins de passion.

Aviez-vous des liens personnels ou professionnels ayant pu appuyer votre tapuscrit auprès des maisons d’édition ?
Oui, j'avais créé des liens avec l'éditrice de Nestiveqnen, Chrystelle Camus, mais la maison d'édition connaissait déjà de gros soucis et je savais en lui donnant mon manuscrit qu'il y avait peu d'espoir qu'il y soit édité. D'ailleurs Chrystelle ne me l'a pas caché. Sinon, j'avais sillonné les allées du salon du livre de Paris pour essayer de faire connaissance avec les éditeurs. Je ne peux pas dire avoir tissé des liens avec eux mais, au moins, je savais mieux ce que les maisons d'édition recherchaient comme textes.

Au bout de combien de temps avez-vous reçu une réponse ? Toutes les maisons vous ont-elles répondu ? Combien ont répondu à la négative avant de recevoir un accord ?
La première réponse m'est arrivée au bout de trois semaines. J'ai été très surprise par la rapidité et ce n'est pas courant dans le monde de l'édition. Toutes les maisons m'ont répondu. La dernière l'a fait, il y a peu, malgré mon coup de téléphone pour leur dire un an plus tôt que mon roman avait trouvé un éditeur d'ailleurs. J'ai envoyé mon manuscrit à six maisons d'édition et les six m'ont dit "non". C'est une réponse piège. ^^

Combien ont validé votre tapuscrit ? S’il y en a plusieurs, pourquoi avoir choisi votre éditeur actuel ?
Il y en a eu une seule et je n'ai donc pas eu à choisir.

Pour parler plus particulièrement de votre actuel éditeur que je vous laisse citer, au bout de combien de temps celui-ci vous a-t-il répondu ?
C'est un peu compliqué. Déjà, je n'ai jamais contacté directement mon éditeur actuel, Gallimard Jeunesse. C'est Gilles Dumay de Denoël à qui j'avais envoyé Opale qui m'a demandé la permission de leur transmettre. Il le trouvait "bien mais trop jeunesse pour sa collection 'Lune d'Encre"'. Gallimard Jeunesse m'a ensuite téléphoné au bout de deux semaines pour me faire savoir que leur premier lecteur avait beaucoup aimé Opale et qu'il fallait attendre les deux autres lectures du comité de lecture. Et à partir de là, j'ai presque attendu un an.

Votre éditeur a-t-il directement validé votre œuvre ou s'est-il d’abord montré sceptique ?
Il s'est montré sceptique. Il trouvait mon livre trop adulte et j'ai longtemps cru qu'il serait refusé pour cette raison. D'ailleurs, il l'a été un moment, et puis, Catherine Bon a décidé de le publier, malgré tout.

Qu'avez-vous ressenti lorsque vous avez reçu la réponse positive de votre éditeur ?
Une immense allégresse ! De l'euphorie ! J'avais trouvé un éditeur et en plus, c'était Gallimard Jeunesse. J'étais aux anges. Je me souviens encore que je sautais sur place en pleurant de joie, juste après avoir raccroché le téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
http://benedictetaffin.blogspot.com/
Benedicte
Petite Plume
Petite Plume
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Dim 17 Oct 2010 - 21:01

De l’acceptation à la parution

Votre éditeur vous a certainement demandé un certain travail de correction sur votre œuvre. Était-il conséquent ? Vous a-t-on obligé à modifier des passages que vous teniez à garder ?
Je n'ai pas eu à changer la structure de mon roman. Mon éditeur m'a juste demandé de raccourcir certaines scènes ou dialogues, et de corriger fautes d'orthographe, de grammaire, et incohérences. Il a également fallu modifier une scène de viol trop explicite pour un public jeunesse. Ce fut difficile pour moi car j'avais l'impression de sacrifier une partie de mon roman mais c'était nécessaire. Peut-être que la scène censurée sortira un jour dans une version adulte.

Vous a-t-on demandé de terminer le second tome avant de publier le premier ?
Non. C'est même plutôt l'inverse. J'ai vendu Opale à mon éditeur comme un one-shot, ce qu'il était, mais depuis j'ai eu envie d'écrire une suite et l'édition de cette suite par Gallimard Jeunesse dépendra des chiffres de vente du premier opus. Cela ne me choque pas. Il n'y a aucune raison pour une maison d'édition de prendre la suite d'un roman qui n'a pas marché. De mon côté, j'écrirai la suite et on verra bien ce qu'il en est quand je l'aurai terminée.

Avez-vous pu discuter à bâtons rompus avec votre maison d'édition, ou était-ce « à prendre ou à laisser » ?
On ne m'a jamais rien imposé. On a toujours discuté du bien fondé de telle ou telle décision. Un éditeur ne peut pas aller à l'encontre des volontés de l'auteur. L'édition d'un roman, c'est un travail qu'on fait à deux, ensemble, et pas une lutte entre deux volontés.

Avez-vous participé à la fabrication de la maquette de votre livre ? Si oui, votre avis était-il principal ou seulement secondaire ?
J'ai participé au choix de l'illustration de la couverture et des vignettes à l'intérieur du livre mais j'ai appris que le métier d'écrivain et d'éditeur sont deux métiers bien différents. Et pour le prochain roman, je pense que je resterai plus en retrait pour certaines décisions qui sont plus du domaine commercial que du sentimental.

Au final, combien de temps s’est écoulé entre le début de l’écriture de votre livre et sa parution ?
Cinq ans.
Revenir en haut Aller en bas
http://benedictetaffin.blogspot.com/
Benedicte
Petite Plume
Petite Plume
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Dim 17 Oct 2010 - 21:04

La promotion

Votre maison d'édition dit le plus grand bien de votre écriture. Pouvez-vous nous éclairer à ce sujet ?
Euh… non…

Si vous avez une activité professionnelle, la promotion ne vous prend-elle pas trop de temps ? La disponibilité dont vous devez faire preuve n’est-elle pas trop contraignante ?
Je n'ai pas, plus d'activité professionnelle, à part l'écriture bien évidemment et pour l'instant, la promotion est celle d'un auteur débutant, c'est-à-dire très calme. Il faut attendre quelques mois, le temps que le roman ait trouvé ses lecteurs avant que je doive parcourir le pays pour faire des séances de dédicace. Mais j'ai déjà prévenu mon éditeur que ma vie de famille passait avant la promotion de mon roman. De ce fait, seuls des déplacements en week end sont prévus pour le moment. Et ça tombe bien, la majorité des salons se déroulant le week end. :)

Avez-vous déjà participé à des salons en tant qu’auteur ? Si oui, qu’en retenez-vous ?
Redoutez-vous le regard du public vis-à-vis de votre œuvre ? Ne craignez-vous pas qu'il n'adhère pas à l'univers que vous leur proposez ?

J'ai participé à un unique salon et j'en ai retenu qu'il est malaisé de discuter avec le chaland sur un stand. Il y a d'un coup un rapport vendeur/acheteur particulièrement désagréable pour un écrivain. Certes, je veux vendre des livres mais mon métier n'est pas la vente mais bien l'écriture. Vouloir expliquer le contenu de son roman à une personne qui passe revient à essayer de lui vendre votre roman, même si ce n'est pas là votre véritable désir.
Bien sûr que je redoute le regard du public sur ce que j'ai écrit et le ressenti qu'il pourra avoir face aux mondes que j'ai décrits mais il y a également une immense joie à rencontrer des gens qui ont aimé votre histoire et ont passé une agréable compagnie avec vous, au travers de vos mots.

De combien d’exemplaires sera constitué le premier tirage de votre roman ? Une fois tous vos romans écoulés, votre maison d’édition procédera-t-elle à de nouvelles fournées ?
Je ne sais pas exactement de combien d'exemplaires sera le premier tirage de mon roman. Je suppose que Gallimard Jeunesse s'empressera de fournir de nouveaux exemplaires si ceux-ci venaient à manquer. Je ne vois a priori aucune raison qui l'en empêcherait.

Êtes-vous satisfait des lieux de ventes où l’on peut se procurer votre livre ?
Oui. Mon roman se trouve dans de nombreux points de vente et c'est une joie intense de recevoir des photos de mon roman prises par des amis un peu partout en France.

Pensez-vous apporter quelque chose de nouveau dans la littérature de l’imaginaire ?
Je ne me suis pas posée cette question. J'ai la simple ambition de donner du plaisir durant quelques heures à mes lecteurs. Et c'est déjà énorme.

En conclusion et en quelques mots, que pourriez-vous nous dire pour nous donner envie de découvrir votre œuvre ?
Je ne suis pas une bonne vendeuse, je le crains. Si la rencontre de deux mondes que tout oppose vous intrigue, jetez vous dessus… ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://benedictetaffin.blogspot.com/
Benedicte
Petite Plume
Petite Plume
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Dim 17 Oct 2010 - 21:05

A vous ! :)
Revenir en haut Aller en bas
http://benedictetaffin.blogspot.com/
Solon
Adjuvant de l’Écriture
Adjuvant de l’Écriture
avatar

Masculin Messages : 1733
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 29
Localisation : Dans les méandres de l'inconscient de mes personnages...

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Dim 17 Oct 2010 - 21:26

Merci beaucoup Bénédicte.

J'ai lu une première fois tes réponses, ô combien intéressantes, et vais m'empresser de recommencer plus posément.

D'emblée, j'avais un a priori concernant le rapport avec les éditeurs. Je pensais que l'auteur n'avait que très peu son mot à dire concernant la publication. Il semblerait, au travers de ton témoignage en autres, que j'ai tort et que le part belle soit faite à l'auteur.

Merci encore :)
Solon


_________________
[#]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.construirelavenir.AuDomicile.com
Benedicte
Petite Plume
Petite Plume
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Dim 17 Oct 2010 - 21:28

Les éditeurs chouchoutent leurs auteurs ! Et c'est normal. Nous sommes de potentielles poules aux oeufs d'or. :) Bonne relecture à toi, Solon.
Revenir en haut Aller en bas
http://benedictetaffin.blogspot.com/
olivier.lusetti
Conseiller Littéraire
Conseiller Littéraire
avatar

Masculin Messages : 4076
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 51
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Dim 17 Oct 2010 - 21:30

Vraiment, un grand merci pour ta venue Bénédicte Taffin et pour le temps passé à répondre à nos questions.
Plusieurs de tes réponses sont vraiment passionnantes. :clap:
Je te remercie.
Je vais maintenant les lire à tête reposée.
Bravo pour ton éditeur et vraiment une grande réussite présente et future. tchin
Et à ce mercredi, 20 heures pour une rencontre en direct avec les membres de RdF.
Par contre si je puis me permettre une question avant mercredi la voici : tu écris que tu attendais le retour de ton manuscrit auprès des éditeurs en guettant ton téléphone ou ta messagerie, ce qui me fait supposer que tu connaissais la plupart de tes interlocuteurs ? Me trompé-je ? Comment les as-tu connus ? En parcourant entre autres des salons et par l’intermédiaire de ta connaissance dans ce milieu, soit l'éditrice de Nestiveqnen, Chrystelle Camus ?

Amicalement Olivier
:)
Revenir en haut Aller en bas
Benedicte
Petite Plume
Petite Plume
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Dim 17 Oct 2010 - 23:14

Pas de souci pour répondre à quelques questions avant mercredi, Olivier. C'est juste que la réponse devra attendre ma disponibilité. ^^

Si je guettais ma messagerie ou mon téléphone, c'est tout simplement parce que les éditeurs contactent de cette manière les auteurs qu'ils veulent éditer. Les réponses par courrier sont des réponses négatives. A part Chrystelle Camus, je ne connaissais aucun éditeur.
Revenir en haut Aller en bas
http://benedictetaffin.blogspot.com/
olivier.lusetti
Conseiller Littéraire
Conseiller Littéraire
avatar

Masculin Messages : 4076
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 51
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Mer 20 Oct 2010 - 4:38

Comme je ne pourrai être présent pour le direct, ce mercredi 20 octobre à 20 heures No , je me permets de mettre quelques questions. Merci d'avance pour tes réponses.
Amicalement
Olivier.
:)


À la question :
Combien de temps vous a-t-il fallu, de la première phrase à la dernière page, pour écrire votre œuvre ?
Tu réponds :
Il m'a fallu 3 ans, en n'écrivant qu'un jour par semaine, puisque je travaillais à l'époque.
Et un peu plus loin :
Je n'ai pas, plus d'activité professionnelle, à part l'écriture bien évidemment et pour l'instant, la promotion est celle d'un auteur débutant, c'est-à-dire très calme.

Est-ce à dire que tes à-valoir sur ton roman te permettent d’en vivre ? Ou bien as-tu une commande en cours et as-tu reçu une avance ? Ou encore est-ce le choix courageux d’en faire ta profession, vu qu’un premier ouvrage édité en quantité, de plus chez Gallimard, ce n’est pas rien, et lorsqu’on sait le temps que prend l’écriture d’un roman ?
Revenir en haut Aller en bas
olivier.lusetti
Conseiller Littéraire
Conseiller Littéraire
avatar

Masculin Messages : 4076
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 51
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Mer 20 Oct 2010 - 4:39

On dit qu’on a toute une vie pour écrire son premier roman, mais seulement quelques mois pour écrire le second. Qu'est-ce que t'inspire cette réflexion ?
Revenir en haut Aller en bas
olivier.lusetti
Conseiller Littéraire
Conseiller Littéraire
avatar

Masculin Messages : 4076
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 51
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Mer 20 Oct 2010 - 4:42

À la question :
Pour parler plus particulièrement de votre actuel éditeur que je vous laisse citer, au bout de combien de temps celui-ci vous a-t-il répondu ?
Tu réponds :
C'est un peu compliqué. Déjà, je n'ai jamais contacté directement mon éditeur actuel, Gallimard Jeunesse. C'est Gilles Dumay de Denoël à qui j'avais envoyé Opale qui m'a demandé la permission de leur transmettre. Il le trouvait "bien mais trop jeunesse pour sa collection 'Lune d'Encre"'. Gallimard Jeunesse m'a ensuite téléphoné au bout de deux semaines pour me faire savoir que leur premier lecteur avait beaucoup aimé Opale et qu'il fallait attendre les deux autres lectures du comité de lecture. Et à partir de là, j'ai presque attendu un an.

Avais-tu envoyé ton manuscrit chez la maison d’édition Denoël comme un quidam ordinaire, c'est-à-dire par la poste en envoi anonyme ? Car j’avoue que je trouverais assez extraordinaire le fait que ceux qui s’occupent du premier tri des manuscrits, — des stagiaires généralement —, l’aient fait remonter suffisamment au point que l’un des décideurs en vienne à te contacter par téléphone pour le transmettre à une autre maison d'édition. Pourrais-tu en dire davantage sur ce sujet ?

Mes autres questions trouveront leurs réponses lorsque j’aurai lu ton roman.
Amicalement
Olivier.
:)
Revenir en haut Aller en bas
Benedicte
Petite Plume
Petite Plume
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Mer 20 Oct 2010 - 6:55

olivier.lusetti a écrit:

À la question :
Combien de temps vous a-t-il fallu, de la première phrase à la dernière page, pour écrire votre œuvre ?
Tu réponds :
Il m'a fallu 3 ans, en n'écrivant qu'un jour par semaine, puisque je travaillais à l'époque.
Et un peu plus loin :
Je n'ai pas, plus d'activité professionnelle, à part l'écriture bien évidemment et pour l'instant, la promotion est celle d'un auteur débutant, c'est-à-dire très calme.

Est-ce à dire que tes à-valoir sur ton roman te permettent d’en vivre ? Ou bien as-tu une commande en cours et as-tu reçu une avance ? Ou encore est-ce le choix courageux d’en faire ta profession, vu qu’un premier ouvrage édité en quantité, de plus chez Gallimard, ce n’est pas rien, et lorsqu’on sait le temps que prend l’écriture d’un roman ?

Ah non, mes à-valoir, enfin, mon unique à-valoir, ne me permet absolument pas de vivre. Je n'ai pas de commande en cours. En fait, c'est beaucoup plus prosaïque. J'ai tout simplement fait le choix d'arrêter de travailler pour m'occuper de mon fils. Et ça tombait bien puisque je voulais me lancer dans une carrière littéraire suite à l'édition des yeux d'Opale par Gallimard Jeunesse. Du coup, je suis une femme entretenue.
Revenir en haut Aller en bas
http://benedictetaffin.blogspot.com/
Benedicte
Petite Plume
Petite Plume
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Mer 20 Oct 2010 - 7:00

olivier.lusetti a écrit:
On dit qu’on a toute une vie pour écrire son premier roman, mais seulement quelques mois pour écrire le second. Qu'est-ce que t'inspire cette réflexion ?

Ah. Je ne sais pas qui dit ça mais j'aurais tendance à dire qu'il a bien raison. Personne n'attendait mon premier roman. J'écrivais en dilettante, pour me faire plaisir, avec la vague idée en tête de me faire éditer mais sans aucune certitude. Là, des lecteurs attendent la suite d'Opale et escomptent que le niveau soit le même. Cela constitue une énorme pression pour moi. Ceci dit, je ne pense pas être capable d'écrire le pavé à venir en moins d'un an. Il est hors de question pour moi de faire un roman qui ne me plairait pas complètement sous prétexte que des gens attendent. :)
Revenir en haut Aller en bas
http://benedictetaffin.blogspot.com/
Benedicte
Petite Plume
Petite Plume
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Mer 20 Oct 2010 - 7:04

olivier.lusetti a écrit:
À la question :
Pour parler plus particulièrement de votre actuel éditeur que je vous laisse citer, au bout de combien de temps celui-ci vous a-t-il répondu ?
Tu réponds :
C'est un peu compliqué. Déjà, je n'ai jamais contacté directement mon éditeur actuel, Gallimard Jeunesse. C'est Gilles Dumay de Denoël à qui j'avais envoyé Opale qui m'a demandé la permission de leur transmettre. Il le trouvait "bien mais trop jeunesse pour sa collection 'Lune d'Encre"'. Gallimard Jeunesse m'a ensuite téléphoné au bout de deux semaines pour me faire savoir que leur premier lecteur avait beaucoup aimé Opale et qu'il fallait attendre les deux autres lectures du comité de lecture. Et à partir de là, j'ai presque attendu un an.

Avais-tu envoyé ton manuscrit chez la maison d’édition Denoël comme un quidam ordinaire, c'est-à-dire par la poste en envoi anonyme ? Car j’avoue que je trouverais assez extraordinaire le fait que ceux qui s’occupent du premier tri des manuscrits, — des stagiaires généralement —, l’aient fait remonter suffisamment au point que l’un des décideurs en vienne à te contacter par téléphone pour le transmettre à une autre maison d'édition. Pourrais-tu en dire davantage sur ce sujet ?

Mes autres questions trouveront leurs réponses lorsque j’aurai lu ton roman.
Amicalement
Olivier.
:)

Et bien, aussi incroyable que cela puisse paraître, si ! Je ne connaissais absolument pas M. Gilles Dumay et je lui ai fait parvenir mon manuscrit comme n'importe qui, par la poste. Et je ne suis pas la seule à qui c'est arrivé chez Lunes d'Encre de Denoël. Je connais deux autres auteurs qui avaient envoyé leur manuscrit par la poste et ont été édités par cette maison d'édition. Je ne connais pas encore très bien les maisons d'édition et leurs décideurs mais, pour moi, Gilles Dumay est quelqu'un à part, mais je ne suis pas impartiale. C'est quand même grâce à lui que mon roman s'est vu édité. :)
Revenir en haut Aller en bas
http://benedictetaffin.blogspot.com/
Benedicte
Petite Plume
Petite Plume
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Mer 20 Oct 2010 - 7:05

Je me rends compte que je suis impolie. Bonsoir à tous. J'avais à coeur de répondre à Olivier avant qu'il ne soit 20h précise et j'y suis presque arrivée. :) Je suis toute à vous, à présent. :)
Revenir en haut Aller en bas
http://benedictetaffin.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Mer 20 Oct 2010 - 7:06

Bonsoir Bénédicte... et merci de nous accorder ce petit moment ! ^^

Petite question peut-être indiscrète et qui pourrait peut-être être intégrée au questionnaire pour les interviews futures :

Le choix du nom d'auteur :

As-tu opté pour un pseudo ou ton nom en IRL ?
Pourquoi ?
L'éditeur a-t-il émis un quelconque avis sur ce point précis ?

S'il s'agit d'un pseudo... peut-on connaître les raisons de son choix ?
Revenir en haut Aller en bas
Benedicte
Petite Plume
Petite Plume
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   Mer 20 Oct 2010 - 7:10

Bonsoir Foenidis. Mon nom d'auteur est mon véritable nom. En fait, je ne me suis pas du tout posée la question et mon éditeur ne m'a jamais rien dit à ce sujet. En y réfléchissant, je n'aurais pas pris de pseudo. Je n'aurais eu aucune raison de le faire et puis, les pseudos, au temps de l'internet, ne durent guère longtemps. Il y a toujours une information qui finit par filtrer ici ou là et on sait alors qui vous êtes. Alors, à quoi bon se cacher derrière un pseudo ? :)
Revenir en haut Aller en bas
http://benedictetaffin.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre avec Bénédicte Taffin, l'auteure des Yeux d'Opale.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rêve de Fantasy :: Général :: LA RUBRIQUE DES PRESCRIPTEURS ET DES AUTEURS-
Sauter vers: